Menu Close

Le sirop contre la toux peut nuire aux enfants : les experts mettent en garde contre les risques de contamination

sirop.

La mort récente de plus de 300 enfants en Afrique et en Asie a incité l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à mettre en garde contre l'utilisation de produits médicaux “non conformes aux normes et falsifiés”. L'organisation a appelé à redoubler d'efforts pour protéger les enfants contre les médicaments contaminés. Les toxicologues Winston Morgan et Shazma Bashir décortiquent l'histoire.


Qu'est-ce qui a poussé l'OMS à lancer ces avertissements ?

Au cours des cinq derniers mois, l'OMS a émis trois alertes mettant en garde contre l'utilisation de certains médicaments en vente libre destinés aux enfants. Ces alertes ont été émises après le décès d'au moins 300 enfants dans divers pays, dont la Gambie, l'Indonésie et l'Ouzbékistan.

Les alertes concernant les produits médicaux ont été diffusées en octobre 2022 pour l'Afrique, en novembre 2022 pour l'Asie du Sud-Est et en janvier 2023 pour la région européenne.

L'OMS émet ces mises en garde uniquement lorsque des analyses effectuées par des laboratoires indépendants ont confirmé que le produit est de qualité inférieure ou falsifié et qu'il représente une menace importante pour la santé publique. La menace doit également s'étendre au-delà d'un seul pays.

Les enfants sont décédés après avoir consommé du sirop contre la toux contaminé par de l'éthylène glycol et du diéthylène glycol, ce qui a conduit à l'émission des alertes de l'OMS sur les produits médicaux. Certains de ces enfants n'avaient que cinq ans. Des cas ont été signalés dans au moins sept pays.

Que sont l'éthylène glycol et le diéthylène glycol ?

L'éthylène glycol et le diéthylène glycol sont des alcools toxiques au goût légèrement sucré. Ils sont largement utilisés dans les liquides d'essuie-glaces et les liquides de refroidissement des moteurs.

On retrouve parfois ces composés à de très faibles niveaux comme contaminants dans de nombreux ingrédients alimentaires et solvants médicaux (notamment le propylène glycol, le polyéthylène glycol, le sorbitol et la glycérine/glycérol). Cela se produit lorsque les normes de fabrication et d'essai sont insuffisantes.

Les solvants médicaux sont largement utilisés pour dissoudre les ingrédients d'un médicament. Au fil des ans, les intoxications par contamination à l'éthylène glycol et au diéthylène glycol ont été principalement associées à des solutions contenant du paracétamol.

Le paracétamol contenu dans les sirops contre la toux est bon et sûr pour les enfants souffrant d'infections. C'est un analgésique qui permet de réduire la fièvre, sans provoquer d'irritation gastrique comme peuvent le faire l'aspirine ou l'ibruprofène.

Sont-ils dangereux ?

L'éthylène glycol et le diéthylène glycol sont tous deux considérés comme toxiques. Une dose orale fatale est d'environ 1 000 à 1 500 milligrammes par kilogramme. Pour un petit enfant de 20 kg, une dose unique mortelle serait d'environ 28 millilitres ou 6 cuillères à café d'éthylène glycol pur. Cependant, il est également possible de provoquer une toxicité en consommant des doses beaucoup plus faibles sur plusieurs jours et semaines. C'est pourquoi le niveau de sécurité de l'OMS pour ces produits chimiques n'est que de 0,5 milligramme par kilogramme et par jour. C'est l'équivalent de 1/15e de cuillère à café par jour.

Ce qui rend ces glycols potentiellement si dangereux, c'est que la toxicité provient de la consommation de quantités relativement importantes avant l'apparition des symptômes de contamination.

Le danger supplémentaire des sirops contre la toux est que les symptômes de contamination par l'éthylène glycol et le diéthylène glycol, comme la somnolence, sont parfois observés chez des enfants qui n'ont pas pris de médicaments contaminés, et peuvent être interprétés à tort comme normaux chez un enfant qui tousse ou a de la fièvre. Les tuteurs et les professionnels de la santé peuvent ne pas remarquer ce qui ne va pas jusqu'à ce qu'il soit trop tard.

Quel est le rôle du paracétamol ?

Pour comprendre le rôle potentiel du paracétamol dans ces intoxications, nous devons comprendre ce que devient l'éthynel et le diéthylène une fois dans l'organisme.

Pour être toxiques, ces glycols doivent être convertis en un composé appelé glycoaldéhyde, puis en acide glyoxylique. L'acide glyoxylique peut se concentrer dans les reins et les endommager, ce qui peut entraîner la mort par insuffisance rénale.

La conversion est déclenchée par une certaine concentration d'une coenzyme appelée nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+). Le NAD+ est régulé par les mitochondries - de petites structures dans les cellules humaines qui régulent de nombreuses réactions chimiques dans l'organisme.

Dans une étude récente, nous avons démontré qu'à la dose normale requise pour traiter la fièvre, le paracétamol inhibe les mitochondries. Il affecte donc le niveau de NAD+ et, à son tour, la conversion des glycols en toxines. Les enfants prenant des préparations de paracétamol contaminées par les glycols pourraient potentiellement être en danger.

Nous pensons que la combinaison de médicaments contenant du paracétamol et des glycols, même lorsque la contamination est relativement faible mais supérieure à la limite acceptable de l'OMS de 0,5 mg/kg de poids corporel par jour, pourrait être mortelle.

Contrairement à d'autres médicaments ou produits alimentaires qui ne perturbent pas la fonction mitochondriale, les préparations contenant des niveaux standard de paracétamol sont plus susceptibles d'entraîner des effets indésirables chez les enfants, en raison du métabolisme accru de l'éthylène glycol et du diéthylène glycol.

D'autres médicaments et aliments contaminés par de faibles niveaux d'éthylène glycol et de diéthylène glycol passent probablement inaperçus car ils ne contiennent pas de paracétamol.

Que faut-il faire pour éviter de nouveaux décès ?

S'il est détecté suffisamment tôt, l'empoisonnement à l'éthylène glycol et au diéthylène glycol peut être traité. Les deux antidotes les plus utilisés en cas de surdosage sont le fomépizole et l'éthanol. Tous deux réduisent la quantité de métabolite toxique d'éthylène glycol et de diéthylène glycol produite dans l'organisme.

Les incidents d'empoisonnements massifs soulignent la nécessité d'une plus grande vigilance dans la surveillance des préparations contenant du paracétamol.

Les médicaments contenant du paracétamol sont normalement très sûrs pour les enfants. Mais pour éviter les décès liés au sirop pour la toux à l'avenir, les parents et les professionnels de la santé doivent envisager la possibilité d'un empoisonnement au glycol si les enfants commencent à présenter des symptômes d'intoxication et de somnolence après avoir pris le médicament.

Ces incidents se produisent généralement dans des pays classés dans la catégorie des pays du Sud. Les fabricants et les autorités de régulation de ces pays ont également la responsabilité de protéger les enfants.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 185,700 academics and researchers from 4,983 institutions.

Register now