Menu Close

« Les mots de la science » : S comme salariat

shutterstock/fullempty

Read more: Comment écouter les podcasts de The Conversation ?


Anthropocène, intersectionnalité, décroissance… Ce jargon vous dit quelque chose, bien sûr ! Mais parfois, nous utilisons ces mots sans bien savoir ce qu’ils veulent dire. Dans les Mots de la Science, nous revenons donc sur l’histoire et le sens de ces mots clés avec des chercheuses et chercheurs capables de nous éclairer.

L’épisode du jour est dédié au salariat. Ce mot n’est pas particulièrement scientifique, nous le connaissons et l’utilisons régulièrement, mais il recouvre une réalité changeante, complexe, pas forcément bien comprise. Pour y voir plus clair, nous disposons fort heureusement des travaux de chercheurs, notamment de sociologues.

Ainsi nous recevons Sophie Bernard, chercheuse à l’IRISSO et professeure de sociologie à l’université Paris-Dauphine, autrice de l’ouvrage Le nouvel esprit du salariat, paru en 2020 aux éditions PUF. Elle s’intéresse précisément à l’évolution des formes de rémunération des salariés pour mieux appréhender ce qu’est devenu le salariat « stable », sachant qu’en France neuf personnes en emploi sur dix sont salariées et une écrasante majorité en CDI. Dans cet épisode, nous reviendrons donc sur les observations de terrain et analyses qu’elle mène depuis des années, notamment dans les milieux professionnels de la grande distribution, du secteur bancaire et auprès des commerciaux.

L’objectif est de comprendre comment le salariat devient, selon les mots de Sophie Bernard, « un foyer central de diffusion des valeurs individualistes et méritocratiques qui irriguent la société », avec au centre la figure du « travailleur autonome et responsable ». Et de s’interroger, ce changement est-il synonyme de progrès ou de régression pour les salariés, avec quelles inégalités ?

Bonne écoute !


Conception et réalisation, Iris Deroeux. Chargé de production, Rayane Meguenni

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 156,100 academics and researchers from 4,515 institutions.

Register now