Menu Close

Articles on biodiversité

Displaying 1 - 20 of 470 articles

Distinct de son cousin de savane avec lequel il peut néanmoins s'hybrider, l'éléphant de forêt est aujourd'hui en danger critique d'extinction. ANPN

Combien reste-t-il d’éléphants de forêt au Gabon ? Quand la science éclaire le débat sur une espèce en danger critique d’extinction

L’éléphant de forêt, en danger critique d'extinction, est un enjeu de société au Gabon, où certains l'estiment trop présent. Mais cette opinion résulte d'erreurs dans l'interprétation des études.
La biodiversité africaine est aujourd'hui menacée par les crises climatiques et environnementales. Emmanuel Fourmann

Comment mesure-t-on la perte de biodiversité ? L’exemple de l’Afrique

La méthode ENCA consiste à mesurer l’état de santé des écosystèmes d’un territoire et de fournir une métrique comparable à celle de la « tonne équivalent CO₂ » dans la comptabilité du carbone.
Les sciences participatives sont particulièrement développées en écologie, dans des campagnes d'observations et d'identifications de plantes, d'insectes ou d'oiseaux. Skamai/Shutterstock

Recenser les oiseaux, identifier les plantes : les sciences participatives font-elles vraiment avancer la recherche ?

Les sciences participatives invitent tout un chacun à apporter sa pierre à l'édifice de la recherche. Mais comment déterminer l'apport réel de cette pratique aux connaissances ?
La biodiversité est globalement menacée sur Terre. Kazakova Maryia/Shuutterstock

Pourquoi doit-on prendre soin de la biodiversité ?

La biodiversité est menacée sur notre planète. Au-delà des services indispensables qu’elle nous rend, il est crucial de la préserver, car elle contribue à notre identité et a le droit d’exister.
Les adaptations que les ours devront déployer pour faire face aux défis imposés par les changements climatiques sont multiples et imprévisibles. (Shutterstock)

La faim justifie les moyens – quand l’ours polaire s’attaque à l’oie des neiges

Des chercheurs ont fait une observation fascinante : un ours polaire a employé une technique de chasse en plongée, encore jamais rapportée, pour capturer de grandes oies des neiges en mue.
L'impact combiné de l'augmentation des températures (de 2 à 8°C d'ici 2100) et de l'aménagement forestier dans la forêt boréale mixte pourrait modifier la croissance et la distribution des espèces tempérées. (Shutterstock)

Au Québec, les feuillus pourraient se déplacer vers le nord. Voici les conséquences potentielles sur le paysage forestier boréal

Des recherches montrent que la distribution des feuillus tempérés (érable à sucre, érable rouge et bouleau jaune) pourrait se décaler vers le nord, entraînant de lourdes conséquences sur la forêt boréale.
Le poisson rouge est l'une des nombreuses espèces de poissons d'eau douce introduites par les humains dans les milieux naturels, bouleversant durablement leur aire de répartition naturelle. Watts / Flickr / Creative Commons

La répartition géographique des poissons d’eau douce, nouveau marqueur de l’anthropocène ?

Les introductions de poissons d'eau douce, à travers le commerce, mais aussi l'ouverture de nouvelles voies de navigation, ont bouleversé la géographie de ces espèces. Un nouveau marqueur de l'Anthropocène ?
Le majestueux Saint-Laurent, joyau à l'importance économique, historique et environnementale, nous rappelle la nécessité de préserver cet écosystème essentiel. (Ludovic Pascal)

Le Saint-Laurent manque d’oxygène. Et l’impact est grand pour les petits animaux qui y vivent

Les eaux du Saint-Laurent s’essoufflent, et les organismes du fond en subissent déjà les effets. Voici comment les écosystèmes réagissent.
Paysage côtier des îles Kerguelen. Geoffrey Bertrand

Les Terres australes et antarctiques françaises, des territoires méconnus face à des défis majeurs

Ces territoires font pourtant face à des défis géopolitiques, environnementaux et statutaires importants, abordés lors du sommet One Planet – Polar Summit.
Les incendies de forêt ont majoritairement été déclenchés par la foudre. Leur propagation a ensuite été exacerbée par un manque de précipitations et des températures anormalement élevées. (Victor Danneyrolles)

Les feux de forêt de l’été 2023 ont été les plus dévastateurs en 50 ans. Le pire reste-t-il à venir ?

Les feux de forêt de l’été 2023 au Québec ont été très impressionnants – et ravageurs. Il s’agit même de la pire année depuis 50 ans. Et avec les changements climatiques, le pire semble à venir.
La hausse des températures n'est pas seulement directement mortelle pour les poissons, mais elle entraîne également des déséquilibres hormonaux qui menacent des populations entières. (Jonathan Munera L.)

Le stress induit par les changements climatiques modifie la reproduction des poissons

Les changements climatiques entraînent des niveaux de stress plus élevés chez les poissons, et les déséquilibres hormonaux qui en résultent peuvent modifier des populations entières.

Top contributors

More