Menu Close

Podcast : À quoi rime notre course à la performance ?

Considérer que les pilotes humains sont exclusivement sources de défaillances a conduit à des catastrophes comme celles du Boeing 737 Max. Hadrian / Shutterstock

Portés par l’essor technologique, les transhumanistes ambitionnent désormais d’atteindre une humanité « augmentée », voire immortelle. Mais pourquoi voulons-nous des machines, et jusqu’où ? Quel genre de monde souhaitons-nous pour l’avenir et nos enfants ? Avons-nous comme idéal la disparition de l’humanité ?

Face à ces questions, il est nécessaire de prendre du recul et de rappeler que ce ne seront jamais les machines qui seront responsables de ce que nous faisons d’elles, mais bien nous-mêmes. Des catastrophes comme le double crash du Boeing 737 Max en 2019 le rappellent par exemple bien tristement…


La preuve par trois : les experts de The Conversation déclinent les 3 grands aspects d’une question en 3 épisodes à écouter, à la suite ou séparément ! Dans cette série, Laurent Bibard, philosophe, titulaire de la chaire Edgar Morin de la complexité l’ESSEC, explique pourquoi le transhumanisme reste un horizon qui manque de sens en questionnant la tentation de la servitude volontaire, la dynamique qui fait notre humanité, et le sens de notre course à la performance, qui fait l’objet de ce troisième épisode.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 134,000 academics and researchers from 4,163 institutions.

Register now