Audrey Dussutour

Chercheuse CNRS, éthologue, Centre de recherches sur la cognition animale, Université de Toulouse III - Paul Sabatier

Chercheuse CNRS au Centre de Recherche sur la cognition animale à l’Université Toulouse III depuis 2009, mes travaux portent sur la résolution de problèmes chez les insectes sociaux (intelligence collective) et les êtres unicellulaires (intelligence primitive).

Au cours de mon doctorat en éthologie (Université Paul Sabatier/Université libre de Bruxelles), j’ai démontré comment les fourmis régulent leurs déplacements et évitent les problèmes d’embouteillages. J’ai extrait des algorithmes de résolution de problèmes de circulations applicables en informatique, télécommunication et robotique. Mon doctorat a été récompensé par le prix « Le monde de la recherche » en 2007.

À l’issue des mes post-doctorats au Canada (Concordia University) et en Australie (University of Sidney), j’ai élargi le domaine de l’intelligence collective à la nutrition collective. J’ai démontré comment des systèmes distribués (insectes sociaux, unicellulaires) pouvaient de manière originale relever tous les défis de la nutrition en l’absence de tout coordinateur central. Mes recherches ont été récompensées par le prix du meilleur article dans « The journal of Experimental Biology », le prix Jeune chercheur de la Société française pour l’étude du comportement animal (SFECA) et le prix Wetrems de l’Academie royale des sciences de Belgique.

Depuis mon recrutement au CNRS, j’ai initié une nouvelle discipline, « la cognition primitive », en démontrant que les êtres unicellulaires sont capables d’apprentissages. Ce nouveau champ d’étude ouvre des perspectives extraordinaires et nous pousse à redéfinir la notion même d’intelligence.

Au-delà de mes travaux de recherches, j’ai toujours privilégié la communication de mes découvertes auprès du grand public au travers d’ateliers dans les écoles, de conférences pour de nombreuses associations, de montage d’expositions, de courts métrages. Cette envie de partager s’est concrétisée par la rédaction d’un livre (« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander », Éditions des Équateurs, 2017). Dans cet ouvrage, au-delà de mon sujet de recherche (le blob), je raconte aussi mon parcours, ma discipline, les difficultés que j’ai rencontrées et ma passion pour les sciences.

Experience

  • –present
    Chercheuse CNRS, éthologue, Centre de recherches sur la cognition animale, Université de Toulouse 3 Paul Sabatier