Professeure d'économie politique. Directrice sortante du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et spécialisée sur les activités minières en Afrique et les enjeux de développement., Université du Québec à Montréal (UQAM)

Bonnie Campbell, (M.A., D.Phil, University of Sussex), a pris sa retraite en 2018 et est maintenant professeure associée d’économie politique au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) où elle a enseigné depuis plus de quarante ans. Elle a dirigé (2011-2017) le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et le Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA) (1998-2017). Elle fut membre du Groupe consultatif nommé par le Gouvernement fédéral du Canada en 2006-2007 lors des Tables Rondes nationales sur la responsabilité sociale et l’industrie extractive canadienne dans les pays en développement. De 2007 à 2011, elle fut membre de l’International Study Group sur la révision des régimes miniers en Afrique de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies, Addis Abéba. Mme Campbell est responsable de la publication de très nombreux articles dans des revues scientifiques et de la direction ou rédaction de seize volumes, dont Restructuring in Global Aluminium, avec Magnus Ericsson (Eds.) (Mining Journal Books Ltd, Londres, 1996) ; Regulating Mining in Africa: For whose Benefit? (Nordiska Afrikainstitutet (NAI), Uppsala, 2004) ; Qu’allons-nous faire des pauvres? Réformes institutionnelles et espaces politiques ou les pièges de la gouvernance pour les pauvres (L’Harmattan, Paris, 2005) ; Mining in Africa. Regulation and Development (Pluto, Londres, CRDI, Ottawa et NAI, Uppsala, 2009), qui fut traduit en français et publié en 2010 : Ressources minières en Afrique. Quelle réglementation pour le développement? (Presses de l’Université du Québec (PUQ), Québec, CRDI, Ottawa et Nordiska Afrikainstitutet, Uppsala) ; Pouvoir et régulation dans le secteur minier : leçons à partir de l’expérience canadienne (PUQ, Québec, 2012), Modes of Governance and Revenue Flows in African Mining (International Political Economy Series, Palgrave Macmillan, Basingstoke, Hampshire, Royaume-uni, 2013); co-directrice avec Jean-Jacques Gabas, Denis Pesche et Vincent Ribier. Les transformations des politiques de coopération. Secteurs agricoles et miniers au Canada et en France.( Paris : Karthala-GEMDEV et Québec : Presses de l’Université du Québec 2016) et enfin co-directrice avec Myriam Laforce, La responsabilité sociale des entreprises dans le secteur minier : Réponse ou obstacle aux enjeux de légitimité et de développement en Afrique ?(Québec : Presses de l’Université du Québec, 2016). Professeure Campbell est membre de la Société Royale du Canada depuis 2012.

Experience

  • –present
    Professeure d'économie politique. Directrice sortante du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et spécialisée sur les activités minières en Afrique et les enjeux de développement., Université du Québec à Montréal (UQAM)

Education

  •  
    Université du Québec à Montréal , Membre de la Société Royale du Canada.