Guillaume Mouralis

Historien et sociologue, chercheur au CNRS, Centre Marc Bloch (Berlin), Humboldt University of Berlin

Guillaume Mouralis est chercheur au CNRS, membre du Centre Marc Bloch de Berlin, un centre de recherche franco-allemand en sciences humaines et sociales.

Ses travaux, au croisement de l'histoire et de la sociologie politique, portent principalement sur les dispositifs judiciaires de sorties de conflits, au plan national comme international. Après une thèse sur la manière dont la justice (ouest-)allemande a, pendant quarante ans, disséqué et jugé les crimes de la RDA, il s'est consacré à une histoire sociale du procès international de Nuremberg. Ce travail a donné lieu à une Habilitation à diriger des recherches (HDR), soutenue en décembre 2017. Une version remaniée de ce travail est parue aux Presses de Sciences Po en mars 2019 sous le titre "Le moment Nuremberg. Le procès international, les lawyers et la question raciale" (coll. "Histoire", 264 p. et annexes). Une présentation de l'ouvrage dans le cadre de l'émission "Eclats d'histoire" est disponible à cette adresse.

Il a notamment publié: "Une épuration allemande. La RDA en procès. 1949-2004" (Fayard, 2008); "Dealing with Wars and Dictatorships. Legal Categories and Concepts in Action" (co-dir. avec L. Israël, Asser Press / Springer, 2014); "The Nuremberg Trials. New Perspectives on the Professions", dossier thématique paru dans Comparativ (co-dir. avec M.-B. Vincent, vol. 26, n°4, 2017); ainsi que de nombreux articles en français, allemand et anglais.

Il coordonne, avec F. Barriera, le projet théâtral et scientifique "Utopia 89 / Nous sommes le peuple", autour de la manifestation du 4 novembre 1989. Il a été récemment conseiller historique du film documentaire "Le procès d'Auschwitz. La fin du silence", réalisé par B. Necek (2018).

Experience

  • –present
    Historien, chercheur CNRS, centre Marc Bloch Berlin, Institut sciences sociales du politique, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières