Ksenia Ermoshina

Docteure en socio-économie de l’innovation, Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Ksenia Ermoshina est docteure en socio-économie de l’innovation. Elle a soutenu sa thèse au Centre de sociologie de l’innovation à l’École nationale supérieure des Mines de Paris en novembre 2016. Sa thèse intitulée Au code, citoyens : mise en technologie des problèmes publics porte sur la fabrication et les usages des applications pour mobile et web à visée citoyenne et militante en Russie et en France, et analyse les façons dont le design de ces outils modifie la participation citoyenne et la communication citoyens-administrations. En septembre 2016, Ksenia Ermoshina a rejoint l’ISCC en tant que chercheuse postdoctorale et contribue au projet européen NEXTLEAP. Ce projet, financé dans le cadre du programme Horizon 2020, porte sur la décentralisation et le chiffrement des communications en ligne, ainsi que sur la protection des données personnelles. Les recherches de Ksenia Ermoshina portent principalement sur le « civic hacking » et civic tech. Elle s’intéresse au design des applications et protocoles de chiffrement et à l’étude du marché des outils de communication chiffrée (cryptée) instantanée (messageries) et asynchronisée (clients mail). Ksenia explore les usages du chiffrement par les militants et journalistes dans les pays ouest-européens, mais aussi en Ukraine et en Russie. Elle s’intéresse aux problèmes de « usability » de ces outils, ainsi que, plus généralement, aux questions politiques et économiques relatives à la vie privée (privacy) et à la sécurité informatique.

Experience

  • –present
    Docteure en socio-économie de l’innovation, Centre national de la recherche scientifique (CNRS)