Maurel Marie-Christine

Professeur UPMC et chercheur ISYEB-MNHN : Origines de la vie et monde ARN, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) – Sorbonne Universités

De nombreux arguments théoriques et expérimentaux ont conduit à l’hypothèse selon laquelle, au cours de l’évolution, l’ARN aurait précédé l’ADN : c’est l’hypothèse du Monde ARN. Le vivant reposerait sur un plan fondamental bâti autour de l’ARN, à la fois génotype et phénotype, capable de favoriser la formation, la réplication et la catalyse en guidant les premiers pas du métabolisme des toutes premières cellules vivantes.

Dans ce contexte, mes travaux de recherche portent à la fois sur les propriétés informationnelles et catalytiques des acides ribonucléiques, sur les synthèses de motifs structuraux et fonctionnels, ainsi que sur les interactions ARN - cellules, ARN - liposomes et peptides - liposomes dans le but de comprendre les processus de cellularisation. Les motifs ribozymiques que nous étudions ont été trouvés sur des ARNs satellites de virus et sur des viroïdes, les plus petits agents pathogènes des plantes. Les mutants découverts au laboratoire nous permettent de proposer que les ribozymes trouvés dans les viroïdes et ARNs satellites soient des fossiles moléculaires des premières formes de vie.

----

• Mécanisme catalytique du sTRSV (ribozyme sauvage) et des mutants ADHR1 et ADHR2- VIROIDES

• Sélection in vitro d’ARNs résistant à haute température

• Applications thérapeutiques

• Processus de cellularisation

• Synthèses, Evolution des briques élémentaires du vivant, de fragments et de petits ARNs .

Experience

  • –present
    Professeur UPMC et chercheur ISYEB-MNHN : Origines de la vie et monde ARN, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) – Sorbonne Universités

Education

  • 1984 
    UPMC, BIOLOGIE