Patricia Martinerie

Chercheuse CNRS, Université Grenoble Alpes

Ingénieur chimiste de formation (ENSCP), j’ai rejoint le Laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement (LGGE) en thèse, puis comme chercheuse au CNRS. Depuis 2017, le LGGE est devenu Institut des géosciences de l’environnement (IGE) en s’élargissant.

Mes recherches portent sur la reconstruction des climats et environnements passés à partir des données issues de carottes de glace polaire.

Experience

  • –present
    Chercheuse CNRS, Université Grenoble Alpes