Rita Hermon-Belot

Historienne, directrice d’études (Centre d’études en sciences sociales du religieux), École des Hautes Études en sciences sociales (EHESS)

La pluralité religieuse comme objet d’histoire
La pluralité religieuse constitue en France comme dans la plupart des pays occidentaux un enjeu social majeur. Elle est aujourd’hui l’objet de nombreux travaux de sociologues, anthropologues et politologues mais, en France du moins, elle très peu envisagée par l’historiographie en dehors de la période dite classiquement des « Guerres de religion », du XVIe à la première moitié du XVIIe. Et elle l’est bien souvent plutôt sous la forme d’histoires cloisonnées de « minorités religieuses ».

Le séminaire « Histoire de la liberté des cultes » à l’EHESS depuis 2001 et l’ouvrage que je rédige à présent cherchent à reprendre l’histoire religieuse et politique française sous l’angle de la pluralité religieuse en considérant ensemble le statut et le destin des différentes confessions présentes dans l’ensemble français et les effets de leur évolution sur l’ensemble.

L’accent est mis sur la période qui va de la Révolution française à la fin du XIXe siècle mais aussi, notamment dans la perspective du dialogue interdisciplinaire qui caractérise le CEIFR, sur leurs résonances dans le présent.

L’hypothèse ici est que la prise en compte des effets de la pluralité religieuse peut aussi apporter un regard renouvelé sur la laïcité française et son histoire.

Dans une première phase de ce travail la France constitue l’objet central, mais pour évaluer et comprendre ce qui a pu constituer une spécificité française, le cas français est considéré en perspective comparée et également en interaction avec les voisins immédiats, en Europe mais aussi avec des pays avec lesquels elle entretient des relations à la fois passionnées et privilégiés comme le Canada et surtout les Etats-Unis. C’est à ce volet de l’enquête que le séminaire s’est consacré pendant l’année 2010-11.

Principaux champs d’études
Histoire de la pluralité religieuse en France, histoire politique, histoire culturelle, anthropologie historique.

Thèmes adjacents
Lumières, tolérance et liberté.

Politique et religion, Église(s)-État :

Public et privé : enracinement historique et redéfinition contemporaine.

Étude comparée de l’exercice de la pluralité et des modalités de coexistence, particulièrement France/USA.

Pluralité « interne » : les christianismes, notamment le poids du jansénisme dans l’histoire française.

Relations interreligieuses : notamment de quoi parle-t-on quand on parle de judéo-christianisme et particulièrement de « racines » judéo-chrétiennes ?

Liberté des cultes et laïcité : la voie française

Experience

  • –present
    Historienne, directrice d’études (Centre d’études en sciences sociales du religieux), École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) – PSL