Menu Close

PS5 en rupture mondiale : désastre ou génie marketing ?

Une sortie très attendue. Yelim Lee/AFP

La PS5 est enfin disponible ! Enfin… en théorie… parce que si la date de sortie – le 19 novembre 2020 – est déjà passée, elle est en rupture de stock mondiale. Bien que la demande soit qualifiée de « sans précédent » par Sony, cela reste une grande déception pour les nombreux gamers privés du précieux graal qu’on leur annonce depuis plus d’un an. Compte tenu du nombre important de bugs constatés sur les premières consoles livrées, ce n’est peut-être pas plus mal d’être patient pour acquérir un exemplaire plus fiable.

Malgré les excuses et les promesses de Sony qui a déjà significativement augmenté les volumes livrés, l’indisponibilité de sa console nouvelle génération pourrait se prolonger au-delà des fêtes de fin d’année, ce qui ne manquera pas d’aggraver la frustration de ceux qui sont tentés de l’acheter jusqu’à 6 fois son prix déjà élevé de 500 euros sur certains sites. Sony aurait vendu autant de PS5 en 12 heures que de PS4 lors des 12 premières semaines.

Cependant, Sony pourrait avoir volontairement organisé la pénurie de PS5 pour stimuler une pulsion d’achat irrépressible chez les joueurs, et écraser ses concurrents historiques, Microsoft et Nintendo. Le fait qu’une console à 500 euros soit tant convoitée envoie à la communauté des gamers le signal puissant que c’est une bonne affaire et qu’il faut en profiter le plus vite possible. Le battage médiatique autour des ruptures de stock et de l’impatience des joueurs contribue également à faire de la publicité gratuite pour la PS5.

La PS5 a suscité un engouement mondial sans précédent.

Une version très attendue d’un produit iconique

Les 4 versions précédentes de la PlayStation font partie des 5 consoles de salon les plus vendues de tous les temps avec la Wii de Nintendo. Loin devant à la première place, la PS2 cumule 158 millions d’unités, puis vient la PS4 en deuxième position avec 110 millions, la PlayStation est troisième avec 102 millions, et la PS3 cinquième avec 87 millions, juste après la Wii à 102 millions. La marque PlayStation est donc devenue progressivement depuis 26 ans la référence incontournable des consoles, que ce soit pour les joueurs occasionnels ou pour les hardcore gamers.

La PS2, championne du monde qui a fêté ses 20 ans cette année, est la console culte par excellence avec 2000 jeux dont les incontournables GTA San Andreas, Final Fantasy X, Prince of Persia : Les Sables du Temps, SoulCalibur II et III, Resident Evil 4, Splinter Cell ou Okami. En plus de la première version de l’an 2000, dite « fat », la PS2 a eu une version « slim » en 2004 et une autre encore plus légère en 2007. Elle fait partie des consoles les plus prisées par les retrogamers qui apprécient de revivre les sensations de jeu de leur adolescence. Des développeurs de la communauté Homebrew travaillent encore aujourd’hui à la création ou au portage de jeu et d’applications sur la PS2.

Sur la deuxième marche du podium, la PS4 est évidemment une console d’exception, par sa longévité et son influence considérable sur l’univers du jeu vidéo. Avec ses versions « Slim » et « Pro » déclinées chacune dans d’innombrables éditions limitées, elle a permis à Sony de distancer durablement Microsoft et sa X Box One. La PS4 marque le passage à la HD et au 4K (ultra haute définition), ainsi qu’aux jeux dématérialisés dont les ventes dépassent celles des jeux physiques. La PS4 continue de se vendre par millions, malgré l’arrivée de la PS5.

Les consoles les plus vendues de tous les temps selon Statista.

La plupart des fans des anciens modèles PlayStation souhaitent acquérir la PS5, console ultra-innovante de nouvelle génération attendue depuis 7 ans. Ils espèrent pouvoir se divertir grâce aux nombreux jeux cultes ou exclusifs annoncés et vivre une expérience vidéoludique déjà qualifiée d’incroyable par les premiers utilisateurs. Certains cabinets prévoient jusqu’à plus de 200 millions d’unités vendues au cours du cycle de vie de ce nouveau modèle, ce qui la positionnerait en tête devant la PS2 !

Un concentré de nouvelles technologies

La PS5 ouvre une nouvelle ère dans le monde du jeu vidéo car elle rassemble de nombreuses innovations qui ne sont pas encore commercialisées dans les ordinateurs les plus sophistiqués. Elle serait tellement en avance technologiquement en termes de graphisme, de puissance de calcul et d’architecture de stockage que l’on ne découvrira tout son potentiel que dans deux ans, quand les développeurs l’auront maîtrisée. Ses dimensions surprenantes sont considérées comme parfaites par son designer qui explique que c’est sa taille, sa forme et sa structure qui empêchent qu’elle chauffe ou fasse du bruit après une utilisation prolongée.

La mémoire SSD (à semi-conducteurs) de la PS5 permet des temps d’exécution 100 fois plus rapides que ceux de la PS4. Cette mémoire peut être étendue par l’ajout de barrettes compatibles ou le branchement d’un disque dur externe. L’architecture technique est à la fois très élaborée – avec son processeur à fréquence variable et ses processeurs secondaires – et relativement simple à prendre en main et à utiliser pour les développeurs. L’architecture de la PS5 peut mimer celle d’une PS4 pour une rétrocompatibilité totale. Un processeur dédié gère le système audio 3D pour une spatialisation immersive du son qui sera optimisée dans les prochaines années.

Sony démonte la PS5 pour en montrer les composants, l’architecture et le fonctionnement.

La manette DualSense de la PS5 remplace la DualShock et propose des boutons et une croix directionnelle à double amortissement, une zone tactile, un micro et des haut-parleurs, une prise casque, un accéléromètre, un magnétomètre, un gyroscope et des gâchettes adaptatives. Les données biométriques collectées par l’ensemble des capteurs pourraient permettre à la manette de reconnaître le joueur et de lui donner accès à son compte dès la prise en main. La technologie de retour haptique stimule les sensations de jeu via des vibrations synchronisées aux sons et une sensibilité des gâchettes adaptée en fonction du contexte. Le joueur peut ressentir la vitesse des mouvements, les textures sur lesquelles il marche ou il roule, et même jusqu’aux gouttes de pluie.

L’interface de navigation est beaucoup plus esthétique et ergonomique que les précédentes avec un accent sur la bibliothèque de contenus et le partage de l’expérience entre joueurs. Chaque jeu est associé à un HUB qui présente les performances et les statistiques. On peut assister à la partie d’un ami en jouant soi-même à un autre jeu, ou le rejoindre en quelques secondes pour jouer avec lui.

Une mise à jour de la PS5 devrait activer le VRR (Variable Refresh Rate, taux de rafraîchissement variable) qui va permettre d’améliorer considérablement le confort et la qualité visuelle, et supprimer certains problèmes d’affichage comme le tearing (écran déchiré à cause de bandes d’images désynchronisées). Epic Games a fait une démonstration du futur moteur de jeu Unreal Engine 5 sur PS5 qui a impressionné par sa cinématique, sa résolution, ses textures, et ses effets d’ombres et de lumières. Ce moteur sera celui de la prochaine version de Fortnite, le jeu le plus populaire de tous les temps.

La démonstration du moteur de jeu Unreal Engine 5 sur PS5.

Un nombre anormalement élevé de bugs ont été constatés à la sortie de la PS5 : console qui ne démarre pas ou qui s’éteint immédiatement, crash en mode repos, mises à jour qui plantent, téléchargements bloqués indéfiniment dans la file d’attente sans possibilité de les annuler, disque qui tourne sans raison alors qu’il n’est pas utilisé, jeux qui se désinstallent entre deux parties, sauvegardes qui s’effacent toutes seules, bruit anormal à cause d’une étiquette mal collée, manette au logo mal centré qui ne recharge pas à cause d’un port USB défectueux… la liste est longue et non exhaustive. Cependant, le volume de consoles impactées reste relativement faible, des mises à jour résolvent certains problèmes et le service après-vente échange toutes les consoles défectueuses.

Une succession d’incidents de communication

Les gamers ont été frustrés par les informations données au compte-gouttes depuis un an par Sony, avec par exemple une conférence de presse organisée seulement pour présenter le logo de la PS5 – quasiment identique à celui de la PS4. D’autres informations non officielles ont régulièrement fuité, créant un sentiment mitigé d’enthousiasme et d’incertitude sur leur fiabilité.

Le design audacieux de la PS5, plus grosse console de tous les temps, a fait l’objet de moqueries et de détournements très drôles sur les réseaux sociaux. Beaucoup ne comprennent pas la taille massive, les courbes inutiles, la couleur blanche inhabituelle, la lumière bleutée, la forme des manettes, la nécessité d’avoir deux versions… Le trailer de lancement de la PS5 a beaucoup déçu : son concept paraît presque identique à celui de la X Box Series X sorti 6 mois plus tôt.

La bande annonce de la X Box Series X sortie le 13 décembre 2019.
Le début de la bande-annonce de la PlayStation 5 sortie le 11 juin 2020 ressemble étrangement à celui de la X Box Series X.

Peu de grandes licences de jeu ont été annoncées lors de la conférence de lancement décevante de juin 2020. Alors que tout le monde attendait GTA 6, c’est une version améliorée graphiquement de GTA 5 – un jeu sorti sur PS3 en 2011 – prévue pour 2021 qui a été présentée. Le nouveau jeu Spider-Man : Miles Morales est aussi une version différente du jeu sorti en 2019. Sony n’avait pas donné non plus d’information précise sur les dates de sorties des jeux ni sur les prix des deux consoles avec ou sans lecteur de disque.

Le lancement des précommandes s’est fait du jour pour le lendemain, et certains distributeurs ont même commencé à les enregistrer le jour même de l’annonce. Toutes les consoles disponibles en France ont été pré-vendues en quelques minutes dans un tel chaos que même Sony a bien été forcé de le reconnaître et de s’excuser. Amazon a dû informer certains acheteurs qu’ils n’auraient pas la console qu’ils ont réservée le jour J, mais qu’ils seraient finalement sur liste d’attente. Beaucoup de précommandes ont été annuléespar des enseignes par suite d’une mauvaise gestion, d’erreurs ou de défaillances du système de réservation.

Si les difficultés d’approvisionnement semblent plus graves aux États-Unis ou en Allemagne, la France est aussi touchée. Tous les distributeurs sont en rupture et certains clients qui ont pourtant réservé leur console risquent de ne l’avoir qu’en 2021. Amazon France et la Fnac ont signalé des disparitions de PS5, ce qui a généré une insatisfaction encore plus importante chez ceux qui les avaient précommandées et qui pensaient les recevoir à la date prévue.

Une stratégie redoutable dans un contexte favorable

Le contexte sanitaire actuel, bien que globalement néfaste à l’économie, favorise certains secteurs dont celui du jeu vidéo. En effet, alors que des milliards de personnes enfermées chez elles ne peuvent pas sortir dans les bars, les restaurants, les cinémas ou les musées, quoi de mieux pour s’occuper que de jouer. C’est la raison pour laquelle la Nintendo Switch qui a pourtant plus de 3 ans est elle aussi très difficile à trouver actuellement.

Pourquoi ne pas avoir inondé le marché avec des millions de consoles dans les rayons dès le jour de la sortie ? Sony perdrait pour chaque console vendue 20 euros pour le modèle standard et 60 euros pour la console digitale, compte tenu des coûts de fabrication et des composants de dernières technologies. La stratégie de la marque serait d’établir une base d’utilisateurs la plus large possible en vendant sa console à un prix acceptable pour ensuite avoir une rente grâce aux jeux, aux accessoires et aux microtransactions en ligne.

Avec les anciennes PlayStations, la base d’utilisateurs existe déjà mais la pression maintenue par le concurrent Microsoft incite Sony à tout faire pour que ses consoles passent le moins de temps possible dans les rayons ou les entrepôts des distributeurs et soient directement achetées et utilisées par les joueurs. Ceux-ci dépenseront en moyenne 500 euros par an en produits et services complémentaires avec une marge significative pour Sony, surtout sur les jeux développés par Sony Interactive Entertainment et accessibles en format dématérialisé dans le PlayStation Store.

Être parmi les premiers à faire l’acquisition d’une console procure une certaine satisfaction et fait du joueur un prescripteur qui ne manquera pas d’en parler autour de lui pour valider son investissement. Les acheteurs de PS5 vont inciter leurs amis à en acheter une pour pouvoir jouer avec eux en vantant ses mérites. Ces amis ne voudront pas être en retard d’une génération de console et avoir l’air dépassés donc ils se laisseront facilement tenter.

La date de sortie de la PS5, un mois avant Noël, est également un choix judicieux, car elle en fait le cadeau idéal à mettre sous le sapin. Même si Sony ne pouvait pas prévoir une telle ruée, sa stratégie de tâtonnement et de mise en vente progressive en quantités de plus en plus importantes lui permet de réduire les risques industriels et d’accompagner la croissance de la demande tout en augmentant le désir des consommateurs de mettre la main sur une PS5 le plus vite possible.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 122,300 academics and researchers from 3,923 institutions.

Register now