Quelles solidarités économiques entre les régions européennes ?

L'Europe des régions. Wikimedia, CC BY-SA

La politique régionale de l’Union européenne (UE), également appelée politique de cohésion, est une politique visant à améliorer le niveau de développement économique des régions de l’UE et à résorber les disparités entre celles-ci, selon un principe de solidarité entre les États membres. Plus d’un tiers du budget de l’UE est consacré à cette politique, pourtant, plus que jamais, la question de la solidarité émerge.

Une question se pose : la politique de cohésion continuera-t-elle de concentrer une grande partie de ses Fonds dans les régions en retard ou bien à soutenir les régions ayant le plus grand potentiel de développement, en supposant qu’elles agissent comme une force motrice pour les autres ?

Certaines régions ont touché plus de 10 milliards d’euros en 13 ans. Source : Eurostat.

Avec la crise qu’a traversée l’UE, les tensions sur la solidarité européenne ont cristallisé le débat sur la future politique de cohésion post-2020. D’autant plus que, comme le montrent les cartes, certains pays (Espagne, Irlande, et Grèce en particulier) – qui ont pendant longtemps bénéficié de la solidarité européenne – ont vu leurs financements européens fondre, au profit des pays d’Europe centrale et orientale.

Les Fonds européens sur la période de programmation 2000-2006 et 2007-2013 (en valeur absolue). On observe ici les « régions qui gagnent » et les « régions qui perdent » entre les deux périodes de programmation. Source : Eurostat.

Évolution du PIB des régions européennes, entre 2000 et 2015. Les valeurs sont exprimées en pourcentages. Les régions ayant reçu le plus de Fonds européens ne sont pas automatiquement celles ayant connu les plus forts taux de croissance économique. De nombreux paramètres rentrent en compte (niveau de développement initial, proximité à une région développée, corruption, investissements dans l’éducation et la R&D, etc.). Source : Eurostat.

Aujourd’hui, plusieurs pays (les contributeurs nets) ne sont plus prêts à sauver leurs partenaires européens en difficulté, sauf si des conditions sur des réductions de dépenses et l’instauration de règles plus strictes pour une utilisation plus efficace des Fonds de l’UE sont mises en place.

Malgré tout la politique de cohésion est unanimement acceptée en tant qu’instrument européen de promotion de la croissance et de la compétitivité et il est clair que cette politique a un rôle à jouer dans les défis plus vastes pour l’avenir tels que le changement climatique, l’approvisionnement énergétique et la mondialisation.