Menu Close

Articles on chauves-souris

Displaying all articles

Micrographie électronique à balayage colorisée de particules du virus Marburg (bleu - fausses couleurs) bourgeonnant à la surface de cellules infectées (orange - fausses couleurs). NIAID Integrated Research Facility Fort Detrick, Maryland / Wikimedia Commons

Plus de 50 ans après son émergence, le virus Marburg garde une part de mystère

En août dernier, le virus Marburg, un virus de fièvre hémorragique de la même famille qu’Ebola, a tué en Guinée. Connu depuis 1967, il n’avait encore jamais été repéré en Afrique de l’Ouest.
Une vue extérieure du marché de Wuhan, là où les premiers cas de Covid-19 ont été recensés. Mais les origines de la pandémie demeurent mystérieuses. Dake Kang/AP

J’ai participé à la mission de l’OMS sur la Covid-19 en Chine. Voici ce que nous avons appris sur les origines du coronavirus

La politique a pris beaucoup de place dans la mission d’enquête sur les origines virales de la Covid-19, en Chine. Il est facile d’oublier que derrière ces enquêtes se trouvent de vraies personnes.
Fréquemment en contact avec l’être humain, les rongeurs hébergent de nombreux virus potentiellement dangereux. Shutterstock

Maladies émergentes d’origine animale : d’où viendra la prochaine menace ?

La pandémie de Covid-19 qui a durement frappé la planète était attendue par les scientifiques qui étudient les maladies émergentes d’origine animale. Saurons-nous anticiper davantage la prochaine ?
Le trafic d'animaux pourrait être une des causes du Covid-19. Dan Bennett / Wikimedia

Covid-19 : origine naturelle ou anthropique ?

Des virus découverts chez des chauves-souris et les pangolins suggèrent que ces animaux ont joué un rôle clé dans l’émergence du Covid-19. Mais où et comment le patient zéro a-t-il pu être contaminé ?
Planter des arbres pour capter du CO₂ n’est pas sans conséquences sur la biodiversité. Shutterstock

Sauver le climat… sans menacer la biodiversité

Pour éviter cet écueil, il est essentiel de penser de manière systémique une transition écologique, et non seulement énergétique.
Le chercheur guinéen Alpha Keita, dans le laboratoire à l'Institut national de santé publique, à Conakry. Alain Tendero/Divergence-images.com

Chercheur à Montpellier, voici pourquoi j’ai choisi de revenir en Guinée

Le mot « repatrié » s’applique aux personnes qui décident de rentrer en Afrique alors qu’elles ont un travail en Europe. Récit d’un scientifique mobilisé dans la lutte contre Ebola.

Top contributors

More