Articles on compagnies aériennes

Displaying all articles

Le rapport préliminaire accablant de la commission d'enquête du Congrès américain rend improbable le retour du 737 Max dans le ciel. Boeing / Craig Larsen / DR

Crashs, conception défectueuse, crise aérienne… Le Boeing 737 Max revolera-t-il un jour ?

Négligences, dissimulations, dysfonctionnements multiples… le Boeing 737 Max est jugé « fondamentalement défectueux et dangereux » par le Congrès américain. Comment pourrait-il voler à nouveau ?
Air France se prépare à faire redécoller progressivement ses avions. NextNewMedia / Shutterstock

Quels défis pour Air France après la crise du Covid-19 ?

La plus grande crise de l’histoire de l’aéronautique est aussi une opportunité pour Air France qui doit accélérer sa reconfiguration et devenir la compagnie aérienne la plus écologique du monde.
Des avions de la compagnie KLM à l'aéroport d'Amsterdam, 23 avril 2020. ingehogenbijl/Shutterstock

Encombrement d’avions et aides d’État : que reste-t-il des interdits européens ?

La crise actuelle cloue les avions au sol. Les États et les institutions de l’UE se portent donc au secours des compagnies aériennes européennes, mais ces aides s’accompagnent de nombreuses questions.
La pandémie du Covid-19 est à l'origine d'une chute historique du trafic aérien. Jeff Swensen / Getty Images via AFP

Aéronautique : le Covid-19 signe-t-il la fin des privilèges ?

Le rôle du trafic aérien dans l’essor de la pandémie actuelle pourrait remettre en cause son statut particulier dans un contexte plus large de lutte contre le dérèglement climatique.
Les compagnies aériennes préfèrent assurer un « vol fantôme » plutôt que de perdre le créneaux horaire qui leur est attribué. Tratong / Shutterstock

Des avions qui volent à vide pour conserver les créneaux aéroportuaires : retour sur la polémique

La réglementation européenne prévoit que les compagnies aériennes peuvent perdre leurs « slots » si elles ne les utilisent pas. Bruxelles va suspendre cette mesure en raison de la pandémie.
Le gouvernement français réfléchit à une éventuelle nationalisation d’Air France-KLM. Roibu / Shutterstock

Faut-il nationaliser les compagnies aériennes ?

Pour les États, une telle opération pourrait être payante à court terme, mais resterait insuffisante face à des problèmes financiers persistants.
Près d'une ligne sur deux qui dessert Roissy-Charles de Gaulle est proposée par une autre plate-forme aéroportuaire située à moins de deux heures de route. Martin Bureau / AFP

Aéroport, la fin du monopole au bout de la piste

Les grands hubs mondiaux, historiquement bâtis sur un modèle étatique, sont aujourd’hui soumis à une pression concurrentielle intense pour attirer les passagers et les compagnies aériennes.
Sur cette photo de mars 2019, des sauveteurs travaillent sur les lieux de l’écrasement d’un Boeing 737 Max d’Ethiopian Airlines au sud d’Addis-Abeba, en Éthiopie. La déréglementation a sa part de responsabilité dans les catastrophes dans les transports. AP Photo/Mulugeta Ayene

Boeing 737 Max et Lac-Mégantic : les deux catastrophes étaient prévisibles

Les tragédies de Boeing et de Lac-Mégantic résultent de la déréglementation. La sécurité a été réduite au point où il ne s’agissait plus de savoir si un accident allait survenir, mais quand.
L'objectif du « zéro défaut » recherché par les avionneurs les détourne de la réflexion sur la gestion de crise en cas de problème. Steve Mann / Shutterstock

La délicate gestion de crise dans les entreprises qui font tout pour les éviter

Les organisations de « haute fiabilité » que l’on retrouve dans la chimie ou l’aéronautique se focalisent tellement sur la limitation des risques qu’elles sont désemparées lorsqu’un problème survient.
Le plus ancien voyagiste de la planète, créé en 1841, s'est déclaré en faillite le 23 septembre dernier. Markus Mainka / Shutterstock

Thomas Cook, une faillite avant tout managériale

L’analyse financière du groupe révèle que les raisons invoquées par les dirigeants sont insuffisantes pour expliquer la faillite de Thomas Cook.
Des amis et des membres de familles de victimes de l'attentat d'Air India cherchent les noms des êtres chers, lors de l'inauguration d'un nouveau monument commémoratif, le 23 juin 2011 à Montréal. L'attentat n'a pas occupé une place importante dans la mémoire collective. La Presse Canadienne/Ryan Remiorz

L'attentat terroriste le plus meurtrier au Canada a tué 82 enfants… Qui se souvient d'eux?

Le deuil de ceux qui ont perdu des êtres chers dans l'attentat d'Air India n'a pas occupé une place importante dans la mémoire collective. Il en est revenu aux artistes d'occuper ce vide.
Dans le monde, entre 10 à 18 % des personnes seulement ont déjà pris l'avion. Shutterstock

Avion et climat, le tabou des aides publiques

Alors même que l’avion est un mode de transport particulièrement polluant et réservé aux plus aisés, il bénéficie en France de nombreuses aides publiques destinées à développer le trafic aérien.
L’activité commerciale représente près de 40% des ressources d'un aéroport (Ici, l'aéroport d'Istanbul en Turquie). Stanislav Samoylik / Shutterstock

Le duty free, clé de l’attractivité touristique des pays

L’offre en duty free représente aussi bien un levier de croissance pour les marques de luxe qu’un atout à faire valoir auprès des touristes quand ils choisissent leur destination.

Top contributors

More