Menu Close

Articles on décarbonation

Displaying 1 - 20 of 111 articles

La première ministre Élisabeth Borne rend visite, le 11 août 2022, aux pompiers intervenant sur des feux à Hostens (Gironde). PHILIPPE LOPEZ/POOL/AFP

Climat : le quinquennat de la bifurcation écologique ?

La France n’est pas en ordre de marche pour atteindre ses objectifs climatiques d’ici 2030 alors qu’un développement massif des actions d’adaptation face aux impacts du réchauffement s’impose.
En 2019, sur le chantier du bâtiment L’Orangerie à Lyon, construit notamment en terre crue, un matériau écologique. ROMAIN LAFABREGUE / AFP

La planification écologique existe déjà en France… mais doit devenir opérationnelle

La première ministre Elisabeth Borne sera en charge de la planification écologique et énergétique du pays. Pourtant, de tels plans existent déjà, mais ne sont que peu suivis.
Un bateau transporte des grumes sur un radeau le long de la rivière Murutipucu dans la municipalité d’Igarape-Miri, dans la région de Baixo Tocantins, au nord-est de Para, au Brésil, le 18 septembre 2020. Tarso Sarraf / AFP

Crédits carbone et déforestation évitée : impact réel ou risque de greenwashing ?

Six projets de « déforestation évitée » en Amazonie brésilienne ont été analysés pour évaluer l’efficacité de telles initiatives.
À Strasbourg, un employé de la société Urban Logistic Solutions (ULS) livrant des marchandises à l’aide d’un vélo-cargo électrique après le déchargement d’une barge à son arrivée dans le cadre de la logistique du « dernier kilomètre ». Frederick Florin / AFP

E-commerce et empreinte carbone du dernier kilomètre : le vélo cargo, solution idéale ?

Si la cyclologistique représente à première vue une aubaine pour réduire l’impact carbone du e-commerce, elle pose un certain nombre de défis au sein des villes.
Les émissions de gaz à effets de serre pour transporter une tonne de marchandises sur une longue distance s’élèvent à 537 grammes par kilomètre avec un avion-cargo. Wikimedia commons

Faut-il arrêter de commercer pour sauver le climat ?

Le transport de marchandises contribue à hauteur de 7 % aux émissions mondiales de CO₂, mais la réduction de cette part entraînerait d’autres effets sur l’environnement.
Des délégués de différents pays posent pour la photo, à Glasgow, le 13 novembre, 2021. La COP26 a été l’occasion d'avancées et de nouvelles annonces, mais elles sont largement en-deçà de ce qu’exige la science. (AP Photo/Alberto Pezzali)

Nous étions à la COP26 : voici nos constats sur ses résultats en demi-teinte

La COP26 a été l’occasion d’avancées et d’annonces, mais les engagements des États – en plus de devoir passer l’épreuve de leur mise en œuvre – sont largement en deçà de ce qu’exige la science.
Les scénarios les plus optimistes impliquent désormais que les émissions nettes de gaz à effet de serre soient négatives dans la seconde moitié du siècle. Nelson Almeida / AFP

Réorienter l’économie : une dernière chance pour sauver le climat

Géo-ingénierie de capture et de stockage du carbone, réhabilitation des écosystèmes, hausse progressive du prix du carbone… Les leviers d’actions existent pour éviter la décroissance.
La faible contribution du monde de la finance à la transition écologique devrait s’inviter dans les débats de la Cop26, qui s’est ouverte le 31 octobre à Glasgow (Royaume-Uni).

Pourquoi l’essor de la « finance verte » n’a-t-il aucun effet sur la hausse des émissions de CO₂ ?

L’imprécision des normes et des mesures d’impact des investissements sur le climat freine notamment le virage vers une action réellement efficace.
L’élimination progressive des combustibles fossiles nécessite que l’on considère la production actuelle comme un sommet, et que l’extraction et les infrastructures doivent désormais décliner. (Green Energy Futures/flickr)

Voici comment on peut laisser 83 % du pétrole canadien dans le sol et bâtir de nouvelles économies fortes

Le Canada ne cessera pas l’exploitation de son pétrole du jour au lendemain. Les métiers spécialisés seront essentiels pour mettre fin à l’industrie et créer de nouveaux emplois.
Des raffineries pétrochimiques dans les sables bitumineux de l'Alberta. Le Canada a épuisé la réserve de carbone qui lui était allouée. Shutterstock

Plusieurs pays, dont le Canada, ont épuisé leur budget carbone. Ils doivent dorénavant donner l’exemple

Des pays comme le Canada se sont déjà appropriés les émissions de carbone dont ils disposaient et empêchent certains pays de pouvoir disposer des leurs, car le budget mondial restant est inextensible.
La carte du partenariat à long terme permet non seulement de limiter les risques de pénurie mais aussi d’être plus ambitieux dans ses objectifs climatiques.

Avec la transition verte, une entreprise a tout intérêt à jouer la carte du long terme avec ses fournisseurs

Changer régulièrement de partenaire, c’est prendre le risque de ne plus être approvisionné… Ou bien de l’être avec des produits qui ne satisfont pas ses objectifs environnementaux.
Une mine de charbon, en Alberta. Le Canada a adopté une cible de carboneutralité pour 2050. Cela change en profondeur son approche pour y parvenir. (Shutterstock)

GES : le Canada veut désormais atteindre la carboneutralité et cela change tout

L'objectif de neutralité carbone change tout. Le Canada ne peut plus se limiter à des solutions qui réduisent partiellement les émissions ici et là. La solution choisie doit être zéro émission.

Top contributors

More