Menu Close

Articles on écosystèmes

Displaying 1 - 20 of 53 articles

L'utilisation de l'insecticide Bti doit être réalisée avec précaution, afin de limiter ses impacts indirects sur les amphibiens. La photo illustre des oeufs de moustiques reposant à la surface d'un étang. Shutterstock

Des toxines de bactéries utilisées pour éliminer les insectes piqueurs : solution efficace avec effets collatéraux ?

L’utilisation de l’insecticide Bti, dit « biologique » en raison de la bactérie qui le compose, soulève la controverse ici et ailleurs. Quels sont ses effets indirects sur les écosystèmes ?
Dans le Sud de la France, une prairie artificielle fauchée, exemple de nature ordinaire agricole. Christel Vidaller/IMBE-université d’Avignon

Champs cultivés et prairies artificielles : quand la nature « ordinaire » nous rend service

Moins étudiés que ceux de la nature « extraordinaire », les écosystèmes présents dans les terres agricoles, même conventionnelles, n’en seraient pas moins dignes d’intérêt.
Le détenteur d’états de bien-être ne se juxtapose pas forcément aisément avec le détenteur des droits. Pxfuel.com

La cause de la nature servirait-elle in fine les humains ?

Faut-il élargir les droits subjectifs aux seuls animaux ou à la nature tout entière ? Les défenseurs de la cause animale estiment que l’écocentrisme juridique est fondamentalement anthropocentrique.
La production de cacao est fortement concentrée dans quelques pays d'Afrique occidentale, dont la Côte d'Ivoire et le Ghana. (Shutterstock)

Pourquoi l’industrie du cacao pourrait mettre fin à la déforestation en Afrique de l’Ouest

L’engouement des consommateurs pour le chocolat est hélas lié à déforestation illégale d’écosystèmes très protégés. Mais peu à peu, des progrès sont accomplis pour favoriser le commerce éthique.
La transition permet d’envisager la continuité d’un processus amorcé au sein des processus naturels et qui se continue dans le milieu social. Shutterstock

Pourquoi parle-t-on de « transition » écologique ?

La transition s’inscrit dans une double référence : celle des politiques publiques gestionnaires, celle des initiatives politiques et des mouvements sociaux indépendants.
La « nature » en ville (quartier sud de Montpellier). Raphaël Mathevet

Les quatre écologies de l’anthropocène

Obstination, réconciliation, renoncement ou écologie du sauvage, quatre différentes approches pour envisager la protection de la biodiversité.
Fourmi du genre Messor transportant une graine. Renaud Jaunatre, IMBE

Restaurer la nature, un travail de fourmis ?

Après la marée noire dans la plaine de la Crau, en 2009, des fourmis ont été introduites dans les sols pour restaurer les écosystèmes du site pollué. Des premiers résultats prometteurs.
Le Marais du Rivage à Auvers, en début d'été 2020. Servane Lemauviel-Lavenant

Dans le Cotentin, comment agriculture et zones humides font bon ménage

Préserver les prairies de marais, leurs flore, faune et les services qu'elles rendent aux sociétés humaines, est indissociable du maintien d'une activité agricole extensive.
Un volontaire nettoie la côte après l’échouage du pétrolier à l’île Maurice. Shutterstock

À Maurice, comment la marée noire risque de perturber les écosystèmes marins côtiers

Mangroves, coraux et herbiers marins forment à l’île Maurice trois écosystèmes interconnectés, dont l’équilibre peut être durablement bouleversé par la pollution au pétrole.
Le pétrole est aspiré d’un ruisseau près de la rivière Kalamazoo dans le Michigan, en juillet 2010. (AP Photo/Paul Sancya)

Des scientifiques ont intentionnellement déversé du pétrole dans un lac canadien

Personne ne veut d’une marée noire dans son jardin. Mais pour comprendre le sort et les effets réels du bitume dilué – un produit des sables bitumineux – c’est ce que certains scientifiques ont fait.

Top contributors

More