Menu Close

Articles on esclavagisme

Displaying all articles

Le piédestal vide de la statue d'Edward Colton à Bristol, en juin 2020. Wikipédia / Caitlin Hobbs

Les boulons de l’Histoire : statues, récits et usages

De Colston à Colbert, l’actualité des dernières semaines appelle une réflexion sur la statuaire publique, ses usages politiques et ses rapports à l’Histoire.
Le 14 juin 2020, à Glasgow, un rassemblement pour « défendre » une statue de l'ancien premier ministre conservateur et fondateur de la police métropolitaine, Sir Robert Peel, contre ceux qui demandent son retrait. Andy Buchanan/AFP

Vandalisme et déboulonnage de statues mémorielles : l’histoire à l’épreuve de la rue

On assiste aux États-Unis comme en Europe à des actes de vandalisme et de déboulonnage de statues de certaines figures emblématiques de l’histoire occidentale.
Des fleurs et des photos déposées sur un mémorial aux victimes de la violence policière lors d'une manifestation à New York, le 29 mai 2020. Spencer Platt/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Mort de George Floyd : des images traumatisantes de sinistre mémoire

Depuis des siècles, des Noirs sont tués impunément aux États-Unis. Les images de cette violence témoignent d’un manque de respect vis-à-vis des morts et risquent de traumatiser ceux qui les regardent.
Une statue de la Liberté brisée devant un magasin de souvenirs pillé après des émeutes consécutives contre la mort de George Floyd, New York, le 2 juin 2020. Johannes Eisele/AFP

La mort de George Floyd et celle du rêve américain

L’histoire de l’esclavage et de la ségrégation dont les Noirs ont fait l’objet pendant des siècles permet de mieux comprendre la mort de George Floyd et les émeutes qui se sont ensuivies.
Hommage aux esclaves, commémoration à Villers Cotteret, ville où le général Dumas s'était installé et où naquit Alexandre Dumas. Ministère Outre-Mer

Comment l’abolition de l’esclavage a légitimé le travail forcé colonial en Afrique de l’Ouest

Un pan méconnu de l’histoire de l’abolition de l’esclavage révèle comment le travail forcé a été mis en place au nom d’une supposée « mission civilisatrice ».
Une usine de vêtements à Magelang, en Indonésie, en mars 2019. Même si les conditions de travail s'améliorent dans ce pays, la mode demeure une industrie inégalitaire, qui dégrade l'environnement. Shutterstock

La mode détruit des vies et la planète: 5 choses que vous pouvez faire

La mondialisation, la mode jetable et les économies d'échelle ont créé une tempête parfaite. La mode est bon marché, facile et abondante, mais elle exploite ses travailleurs et détruit l'environnement.
Des sandales de jeunes filles sont éparpillées devant l'université technique et scientifique pour filles, Dapchi, Nigeria, 22 février 2018, après un rapt et raid d'un groupe dirigé par Boko Haram. AMINU ABUBAKAR / AFP

Esclavagisme, razzia, tueries : les inspirations locales de Boko Haram

Et si Boko Haram puisait sa violence non pas dans le terrorisme islamique contemporain mais dans une histoire régionale meurtrière qui a eu un écho puissant au tout début du XXᵉ siècle ?
Statues du palais royal d'Abomey que le président français Emmanuel Macron a décidé récemment de restituer au Bénin. Elles font partie d'un lot de 26 œuvres qui devraient être restituées à la suite des réclamations répétées du gouvernement du Bénin et du rapport Bénédicte Savoy-Felwine Sarr. Flickr / Jean-Pierre Dalbéra

Esclavage et (dé)colonisation muséale : comment dépassionner le débat ?

La nature caricaturale de ce débat ne peut que déboucher sur des incompréhensions, des frustrations et in fine, un échec dont personne ne sortira gagnant.
Et si Mary Poppins n'en pouvait plus? Les employées de maison vivent dans une grande précarité largement ignorée des discours publics. Street art, 2007. Manuel Faisco/Flicke

« Il faudrait que moi aussi je porte un gilet jaune ! » : le cri de rage des employées de maison

Elles travaillent peut-être chez vous et cumulent plusieurs emplois pour s’en sortir : la situation des employées domestiques résonne au cœur du mouvement « gilet jaune ».
Betye Saar, The Phrenologer’s Window II, 1966. Interroger les images permet de les déconstruire et d'ouvrir la réflexion sur leurs violences. Robert Wedemeyer/Fondazione Prada

Exhiber l’exhibition ? Quand les historiens font débat : retour sur « Sexe, race et colonies »

Doit-on, ou non, s’arroger le droit de reproduire des images dérangeantes, humiliantes, abjectes au nom de la science ? En vérité, il n’y avait que deux options : montrer ou ne pas montrer.
Scène de mœurs, dit Le rapt de la négresse, peinture signée Christiaen van Couwenbergh. [Delft, Pays-Bas], huile sur toile, 105x128 cm, 1632. Cette œuvre représentant le viol d’une femme noire choqua ses contemporains, non pas par sa violence, mais par la représentation d’une relation sexuelle interraciale, jugée déplacée à l’époque. Flickr/Christiaen van Couwenbergh (1604-1667),

« Les imaginaires sexuels coloniaux ont façonné les mentalités des sociétés occidentales »

Comment les pays esclavagistes et colonisateurs ont-ils (ré)inventé l’« Autre » pour mieux le dominer, posséder son corps comme son territoire ? Extraits du livre « Sexe, race et colonies ».

Top contributors

More