Menu Close

Articles on gauche

Displaying 41 - 60 of 198 articles

La candidate PS Anne Hidalgo aux côté de Martine Aubry et des supporters lors d'un meeting au Cirque d'Hiver, à Paris, le 3 avril. Thomas Coex / AFP

Le socialisme est-il mort ?

Les partis issus de la gauche historique se sont effondrés au premier tour de la présidentielle. Mais le socialisme est-il mort pour autant ?
Marine Le Pen (RN) pose avec des ouvriers et quelques membres de son parti lors d'un déplacement à Gennevilliers, le 13 avril 2022. La candidate mise sur la dimension sociale de sa campagne pour rempoter l'élection présidentielle. Emmanuel Dunand / AFP

Et si le second tour se jouait sur le social ?

Le contexte aurait pu profiter aux candidats de gauche mais ils ont été concurrencés par Marine Le Pen qui a imposé le discours social dans sa campagne. Une donnée importante pour le second tour.
Une photo du pupitre d'Anne Hidalgo avant sa prise de parole lors de l'annonce des résultats du 1er tour de la présidentielle 2022. Thomas Coex / AFP

Un effondrement socialiste qui vient de loin

Le premier tour de l’élection présidentielle 2022 marque l’effondrement de l’une des plus vieilles organisations partisanes de France.
Jean-Luc Mélenchon leader de la France Insoumise lors d'un rassemblement à Toumouse en amont du premier scrutin à l'élection présidentielle de 2022. Lionel Bonaventure / AFP

La France insoumise pourra-t-elle s’inscrire dans la durée ?

Comprendre l’état actuel de La France Insoumise implique une évaluation de ses atouts dans la recomposition du paysage politique national, comme des limites rencontrées depuis sa fondation.
Plusieurs candidats à l'élection présidentielle - Anne Hidalgo (PS), Yannick Jadot (EELV), Valérie Pécresse (LR), Éric Zemmour (Reconquête!) Marine Le Pen (RN) et Nicolas Dupont-Aignan (DBLF) - ont été reçus à Matignon le 28 février pour discuter de la situation en Ukraine. Stéphane de Sakutin/AFP

La « gauche » et la « droite » font-elles encore sens en France ?

À la veille d’une nouvelle élection présidentielle, les Français ont-ils toujours des valeurs politiques très clivées ?
La candidate du Parti Socialiste Anne Hidalgo, qui avait appelé la gauche à se rassembler visite Les Maraichers d'Armor à Paimpol, le 18 février 2022. Fred TANNEAU / AFP

Présidentielle : pourquoi n’y a-t-il pas (encore) de dynamique de « vote utile » à gauche et à l’extrême droite ?

La multiplication des candidatures à gauche peut aussi s’expliquer par les différences sociologiques des « électorats » potentiels de chaque candidat.
Une manifestation en faveur de la Primaire Populaire à Lille. François Lo Presti/ AFP

Présidentielle 2022 : et si la gauche était au second tour ?

À gauche, de nombreuses voix appellent à l’union derrière un seul candidat. Malgré les multiples prétendants, serait-il possible qu’un candidat de gauche se qualifie pour le second tour ?
Emmanuel Macron a promis un séisme mais n'a pas favorisé un véritable renouvellement politique. Photo d'illustration prise lors d'une visite à Beyrouth le 1er septembre 2020. Gonazlo Fuentes/AFP

Disruption ou irruption ? La République dans l’impasse présidentielle

De 2002 à 2022, le système politique n’a pas cherché à sortir d’un schéma où le président concentre les pouvoirs au détriment d’une volonté de rupture clairement affichée par l’électorat.
Cette photo prise le 25 février 2021 montre le palais de l'Élysée éclairé avant la conférence de presse du président français Emmanuel Macron, après un sommet du Conseil européen tenu par vidéoconférence. Thomas Coex/AFP

2022 : un contexte politique original ?

Le renouvellement des idées et des pratiques, qui conditionne la réconciliation d’une majorité de Français avec la politique, reste à ce jour invisible.
Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate à l'élection présidentielle 2022 en meeting à Perpignan espère une candidature unique à gauche. Lionel Bonaventure/AFP

La gauche française vit-elle son tournant américain ?

Le nombre actuel des candidatures cataloguées comme de gauche résulte d’une incapacité de « petites et moyennes entreprises » politiques à s’adresser d’une seule voix intelligible aux citoyens.
Dans la série Netflix La directrice, la protagoniste jouée par Sandra Oh se retrouve confrontée à un déferlement de panique morale au sein de son université. Eliza Morse/Netflix

Le « wokisme » ou l’import des paniques morales

Le « wokisme » dispose d’une forme de lâcheté polysémique particulièrement arrangeante : la particularité d’embrasser un ensemble très étendu de pratiques, de mouvements et de faits sociaux.
Jean-Luc Melenchon présente son ouvrage au QG de son parti, La France Insoumise le 8 novembre 2021 lors d'une conférence de presse. Christophe Archambault / AFP

L’électorat senior : une terre de mission pour Jean-Luc Mélenchon

Une nouvelle stratégie électorale est née en cette année 2021 chez La France Insoumise. Baptisée « L’union populaire », elle ne pourra pas faire l’économie de la prise en compte du vote des seniors.
Fabien Roussel, candidat à la présidentielle 2022, lors du 30e Sommet de l'élevage à Cournon d'Auvergne près de Clermont-Ferrand le 6 octobre 2021. Thierry Zoccolan / stf / AFP

Les communistes et l’élection présidentielle : une histoire tumultueuse

Après avoir soutenu Mélenchon, le PCF aura son propre candidat à la présidentielle. Retour sur les raisons de la candidature de Fabien Roussel et sur l’histoire des candidatures communistes.
Le premier secrétaire du PS Olivier Faure après avoir prononcé un discours lors du 79ème congrès du Parti socialiste français (PS) à Villeurbanne, le 19 septembre 2021. OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

La gauche dans un paysage politique fragmenté

Parier sur la mathématique électorale ne devrait permettre ni au PS, ni à la France Insoumise, ni aux formations écologistes et encore moins à l’extrême gauche de participer à une majorité nationale.
Protestors hold placards as they march during a protest against islamophobia, in Paris, Sunday, Nov. 10, 2019. Placard on the left reads : “Together against islamophobia”, and placard on the right reads: “ Your secularity, our freedom”. (AP Photo/Thibault Camus)

L'après 11 septembre : la lutte contre l’islamophobie est nécessaire, mais elle ne doit pas être un appui à l’islamisme

En réaction à l’islamophobie qui s’est développée au lendemain du 11 septembre 2001, des mouvements en Occident ont ignoré les dangers de l’islam politique et lui ont apporté des appuis inusités.

Top contributors

More