Menu Close

Articles on Golfe persique

Displaying all articles

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Abdullah ben Zayed Al Nahyane, s’est rendu à Moscou le 17 mars, alors que la guerre en Ukraine faisait rage depuis trois semaines, pour rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov. Evgenia Novozhenina/AFP

Comment la guerre en Ukraine fait bouger les lignes dans le Golfe

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, alliés de longue date de Washington, ne s’empressent guère de suivre les pays occidentaux dans leur volonté d’isoler la Russie.
Le président qatari du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, pose aux côtés de la nouvelle recrue du club, Lionel Messi, le 11 août 2021. Stéphane de Sakutin/AFP

Lionel Messi au PSG, une pièce maîtresse dans le plan de jeu du Qatar

Avec le joueur argentin, les propriétaires qataris du club parisien se donnent toutes les chances de remporter un titre européen à quelques mois du début de la Coupe du monde 2022.
L'émir du Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani, photographié ici en décembre 2020 pendant un match de football à Doha, a annoncé que désormais, 30 des 45 membres du Conseil de la Choura seraient élus par la population. Karim Jaafar/AFP

L’instauration des élections au Conseil de la Choura : petite révolution au Qatar

En octobre les Qataris éliront pour la première fois une partie de leurs représentants à l’assemblée consultative. Une évolution qui s’inscrit dans un contexte de réformes plus général.
L’écran du centre de presse du 41e sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) dans la ville d’al-Ula (Arabie saoudite) diffuse l’image du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (à droite) accueillant l’émir du Qatar Tamim bin Hamad Al-Thani, le 5 janvier 2021. Fayez Nureldine/AFP

Qatar-Arabie saoudite : décryptage d’une réconciliation inattendue

Si les sources de discorde entre le Qatar et l’Arabie saoudite n’ont pas disparu, le changement d’administration aux États-Unis invite Riyad à réévaluer sa position et à reconsidérer ses priorités.
Joe Biden, alors vice-président, est accueilli à Riyad le 27 octobre 2011 par le ministre saoudien des Affaires étrangères de l'époque. AFP

Quelle politique pour l’administration Biden au Moyen-Orient ?

Quelle politique Joe Biden conduira-t-il à l’égard des pays du Proche et du Moyen-Orient ? Ce tour d’horizon montre qu’il ne fera pas systématiquement l’inverse de son prédécesseur.
Pendant une manifestation de protestation contre les actions de l'administration Trump en Iran, Washington, le 8 janvier 2020. Samuel Corum/Getty Images North America/AFP

La crise entre les États-Unis, l’Iran et l’Irak : la fin du droit international ?

Les États-Unis ont tué Ghassem Soleimani sur le territoire irakien, et l’Iran a réagi en visant des bases américaines situées en Irak. Victime collatérale de cette affaire : le droit international…
Dubai, une ‘ville-entreprise’ qui favorise les expatriés occidentaux sur des critères très précis. Denis Harsch/Unsplash

Se vendre comme occidental à Dubaï

L’« occidentalité » est construite comme un argument de vente au service de la « marque » Dubaï. Que recouvre cette expression et qui concerne-t-elle ? Extraits.
Le représentant de l'Iran auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Kazem Gharib Abad, lors d'une conférence à Vienne (Autriche), le 22 novembre 2018. Joe Klamar / AFP

L’ambition régionale contrariée de l’Iran

La politique interventionniste du régime de Téhéran dans la région, qui ne constitue pas une cause nationale pour la population iranienne, se heurte à plusieurs freins structurels.

Top contributors

More