Menu Close

Articles on Rassemblement national (RN)

Displaying 1 - 20 of 169 articles

Le maire de Perpignan Louis Aliot et le parlementaire européen Jordan Bardella aux côtés de Marine Le Pen, cheffe de file du RN lors d'un meeting au Cap d'Agde le 18 septembre. Les deux hommes sont tous deux candidats à la présidence du parti. Pascal Guyot/ AFP

RN : clap de fin pour les Le Pen ?

La passation de la présidence RN marque la fin symbolique d’une époque tout en profitant à la candidature de Marine Le Pen à la présidentielle de 2027.
Bateau de croisière devant la cathédrale de Marseille, 2016. La cité phocéenne, par ses contrastes et ses profondes inégalités synthétise assez bien les enjeux sociétaux et politiques en France. Jeanne Menjoulet /Flickr

Marseille, laboratoire politique d’une France fracturée

Comment la cité phocéenne offre une réflexion sur le paysage politique de la France et de l’Assemblée nationale aujourd’hui.
Photo de ‘famille’ pour les députés RN sur le perron de l'Assemblée Nationale à Paris le 22 juin2022. Alain Jocard / AFP

La nouvelle Assemblée nationale française va-t-elle devenir une caisse de résonance pour les voix pro-russes ?

L’Assemblée nationale pourrait s’ouvrir à des voix bien plus favorables à la Russie que ce que l’Élysée et l’administration macronienne prônent.
Marine Le Pen pose avec Aurélien Lopez-Liguori, candidat RN aux législatives à Agde le 9 juin. À 29 ans, il a été élu le 19 juin député de la 7e circonscription de l'Hérault. Pascal Guyot/AFP

Le RN, de l’enracinement à l’établissement : l’exemple languedocien

Les résultats des élections législatives en Occitanie sont sans doute le marqueur d’un phénomène plus large d’accélération de la légitimation du RN au sein du paysage politique français.
Un homme se rend dans l'isoloir au Touquet pour le second tour de l'élection législative le 19 juin 2022. Ludovic Marin/AFP

Législatives : la vie politique bouleversée par un scrutin inattendu

Les résultats des législatives ont abouti à un record de sièges historiques pour le RN et une polarisation encore plus appuyée de la vie politique au sein même de l’Assemblée nationale.
Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte se rendent au Touquet pour voter lors du premier tour des élections législatives le 12 juin 2022. Ludovic Marin/AFP

La France désenchantée ?

Le premier enseignement de cette élection est l’aggravation du fossé qui sépare les électeurs de leurs représentants.
Eric Zemmour et Marine Le Pen lors de la présentation de leurs programmes économiques de campagne au Medef, à Paris, le 21 février 2022. Eric Piermont/AFP

L’extrême droite, premier courant politique français ?

Depuis trente ans, les élus et gouvernants promettent de faire reculer l’extrême droite. Pourtant, l’influence de la droite nationale et identitaire ne cesse de croitre.
Conférence de presse d'élus et candidats RN en amont des élections législatives dans le Var en présence de Frank Giletti, David Rachline (maire de Fréjus), le président du RN Jordan Bardella, Julie Lechanteux, le 28 avril 2022. Valery Hache/AFP

D’une extrême droite à l’autre : géographie des votes Zemmour et Le Pen

La comparaison des structures géographiques des votes au premier tour en faveur des deux courants politiques censés composer le « bloc d’extrême droite » montre que cette association est à nuancer.
Marine Le Pen pose avec des soutiens le soir du second tour au Pavillon d'Armenonville à Paris. Son parti, le RN et ses idées se sont installés durablement dans le paysage politique français. Thomas Samson/ AFP

De 2002 à 2022, comprendre la présence croissante de l’extrême droite aux scrutins présidentiels

L’évolution des voix RN ne s’explique pas seulement par la « dédiabolisation » du parti lepéniste.
En débat d'entre deux tours face à Emmanuel Macron, Marine Le Pen a brandi son tweet de 2014 (imprimé ) afin de prouver qu'elle soutenait l'Ukraine face à la politique russe. Sujet qui n'a pas bien résisté aux attaques du président-candidat. Ludovic Marin / AFP

Marine Le Pen : la campagne de tous les paradoxes

Pour accompagner le recentrage du parti lepéniste, le style de campagne a été considérablement modifié, sans pour autant convaincre et rallier les électeurs. Explications.
Le second tour de l'élection présidentielle voit s'affronter deux candidats de droite. D’un côté, Emmanuel Macron, porte-drapeau de la famille politique « néolibérale européiste ». De l’autre, Marine Le Pen, porte-drapeau de la famille politique « nationaliste identitaire ». Ludovic Marin/AFP

L’impossible union des droites

Pour l’heure, il semble qu’aucune union n’est possible entre néolibéraux et nationalistes. Les partisans des deux camps défendent des projets de société inconciliables.
Marine Le Pen après un meeting sur l'éducation et l'enseignement supérieur lors de la campagne présidentielle de 2017. Patrick Kovarik/AFP

Ce que le Rassemblement national veut changer à l’école

Le Front national puis le Rassemblement national promeuvent une vision décliniste de l’école, et souhaitent une orientation précoce des élèves afin de dégager une élite restreinte.
Marine Le Pen et Viktor Orban assistent à une conférence de presse conjointe au monastère Carmelita, à Budapest, le 26 octobre 2021. Attila Kisbenedek/AFP. Attila Kisbenedek/AFP

Et si la France devenait une démocratie illibérale ?

Inventé il y a une vingtaine d’années, le concept de démocratie illibérale a depuis fait florès dans plusieurs États européens… y compris bientôt en France ?
Marine Le Pen (RN) pose avec des ouvriers et quelques membres de son parti lors d'un déplacement à Gennevilliers, le 13 avril 2022. La candidate mise sur la dimension sociale de sa campagne pour rempoter l'élection présidentielle. Emmanuel Dunand / AFP

Et si le second tour se jouait sur le social ?

Le contexte aurait pu profiter aux candidats de gauche mais ils ont été concurrencés par Marine Le Pen qui a imposé le discours social dans sa campagne. Une donnée importante pour le second tour.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le second tour de la présidentielle, comme en 2022. Ludovic Marin/AFP

Un pays fracturé pour un second tour incertain

Entre éclatement des partis traditionnels, division des électeurs en trois pôles et reports de voix compliqués, l’issue du second tour n’est acquise pour personne.

Top contributors

More