Menu Close

Articles on relance économique

Displaying 1 - 20 of 62 articles

Sans les dispositifs d’urgence, le niveau d’activité de 2019 n’aurait été retrouvé qu’un an plus tard. Loïc Venance / AFP

Covid-19 : à quoi aurait ressemblé l’économie française sans les mesures de soutien ?

Selon les estimations du Cepremap, les politiques macroéconomiques mises en place à partir de 2020 ont non seulement limité la contraction du PIB mais également l’augmentation de la dette publique.
En 2021, le déficit budgétaire fédéral devrait s’établir à 12,5 % du PIB et le déficit courant à 4 %. Images Money / Flickr

Le menaçant retour des déficits jumeaux américains

Aux États-Unis, la double dégradation actuelle des déficits publics et de la balance courante pourrait mettre fin à une période historique de financement aisé auprès des investisseurs étrangers.
Depuis le début de l’année, la valeur de l’euro s’est dépréciée d’environ 9 % par rapport à la devise américaine. Philippe Huguen / AFP

L’affaiblissement de l’euro face au dollar, une tendance qui s’annonce durable

Les différents rythmes d’inflation des deux côtés de l’Atlantique et les réponses monétaires envisagées face à la hausse des prix devraient entretenir la dépréciation de la devise européenne.
L’économie française a fortement rebondi au troisième trimestre 2020, mais la croissance est restée proche de zéro en cumul sur les trois trimestres suivants. Joël Saget / AFP

Récession économique française : le creux est passé, mais les effets perdurent

Le rebond économique post-Covid reste vigoureux, mais les conséquences de la brutale chute de l’activité au deuxième trimestre 2020 continuent de plomber la croissance.
Depuis la crise de 2008, la communauté internationale se mobilise, notamment au travers des sommets du G20, pour tenter de contenir les déséquilibres. Ludovic Marin / AFP

Faut-il redouter une aggravation des déséquilibres de l’économie mondiale post-Covid ?

Les dépenses publiques pour faire face à la crise pourraient infléchir la trajectoire de correction des écarts entre les pays excédentaires et les pays déficitaires.
L’année 2021 devrait afficher 39 milliards de tonnes d’émissions de CO₂. Shutterstock

Combien de tonnes d’émissions de CO₂ pouvons-nous encore nous permettre ?

Après une forte baisse des émissions en 2020 due à la pandémie de Covid-19, 2021 témoigne d’une inquiétante reprise, souligne la nouvelle étude du Global Carbon Projet.
Les fluctuations du prix des hydrocarbures s’expliquent par leur dépendance aux marchés internationaux. JEFF PACHOUD / AFP

Prix du pétrole, du gaz et de l’électricité : bienvenue dans les montagnes russes !

La conjoncture post-Covid, le fonctionnement des marchés, la nécessaire décarbonation de l’économie mondiale : autant de facteurs qui expliquent les effets yo-yo des prix de l’énergie.
Le pont Leonard P. Zakim de Bunker Hill, à Boston (Massachusetts), tristement célèbre pour la tricherie aux matériaux mise en place par ses constructeurs. Tom Walsh / Wikimedia commons

Plan de relance américain : la facture de la fraude pourrait s’élever à 225 milliards de dollars

Les investissements prévus pour les infrastructures devraient gonfler le montant des dépenses irrégulières – d’autant que le législateur n’a pas fait de la lutte contre le phénomène une priorité.
Selon les estimations, jusqu’à 100 000 entreprises pourraient faire faillite en 2021. Shutterstock

Faillites : le coût de la fin du « quoi qu’il est coûte » reste très difficile à évaluer

Les redressements judiciaires liés à la levée des mesures d’aide annoncée par le gouvernement entraîneront des coûts à la fois directs et indirects variables selon le type d’entreprise concernée.
Selon la Banque de France, le nombre d’entreprises en redressement judiciaire a chuté de 35 % entre avril 2021 et avril 2020 dans les tribunaux de commerce (ici, celui d’Aix-en-Provence en Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Les défaillances d’entreprise, un risque finalement limité pour l’économie et les comptes publics

Les fonds propres des banques et les dépenses de l’État rendent largement surmontables les défauts sur les prêts garantis par l’État, qui auront globalement rempli leur rôle avec succès.
Depuis son élection, Joe Biden, photographié ici dans le Bureau ovale le 2 février 2021, doit faire face à un parti républicain combatif, qui compte bien gagner les élections de mi-mandat en novembre 2022 et, pour cela, attise volontiers la défiance de ses électeurs à l’égard de l’administration démocrate. Chip Somodevilla/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Le difficile combat de Joe Biden contre les divisions de l’Amérique

Joe Biden a mis en branle un ambitieux plan de relance qui vise à remettre l’économie sur les rails. La tâche consistant à réconcilier ses concitoyens sera peut-être encore plus compliquée…
Inflation, pénuries et dépendances aux aides d’État nuancent toutefois l’optimisme affiché.

Climat des affaires : l’impact de la crise de la Covid-19 est effacé

Le climat des affaires semble désormais très favorable à la croissance et aux États-Unis. La reprise se trouve cependant menacée par des tensions sur les chaînes d’approvisionnement et sur les prix.
Joe Biden salue Bernie Sanders, sous les yeux du président de la Cour suprême John Roberts, avant une session du Congrès à Washington, le 28 avril 2021. Andrew Harnik/AFP

Le nouveau cap du Parti démocrate sous Joe Biden

Avec l’ambitieuse relance économique de Joe Biden, le Parti démocrate semble revenir à ses principes d’avant le tournant vers le centre droit enclenché sous Bill Clinton il y a trente ans.
Les cycles macroéconomiques sont par nature non observables. Il s’agit donc de penser une méthode pour les estimer à l’aide de différentes approches.

À partir de quand pourra-t-on dire que la récession est derrière nous ?

Les outils méthodologiques restent insuffisants pour identifier un recul temporaire de l'activité économique, et encore moins un réel retour à la croissance.

Top contributors

More