Menu Close

Articles on Silvio Berlusconi

Displaying all articles

Giorgia Meloni entourée (de gauche à droite) du membre de la Chambre des députés Antonio Tajani, de la sénatrice Licia Ronzulli, de l'ancien premier ministre et leader du parti Forza Italia Silvio Berlusconi et du leader de la Lega Matteo Salvini, s'adresse aux médias après une entrevue avec le président italien Sergio Mattarella en vue de la formation du prochain gouvernement, au Palais du Quirinal à Rome le 21 octobre 2022. Ettore Ferrara/ANSA/AFP

Des vertus de l’instabilité gouvernementale en Italie

En Italie, les gouvernements ne restent généralement pas en place longtemps. Giorgia Meloni, à peine devenue Présidente du Conseil des ministres, a déjà éprouvé des difficultés à constituer le sien…
Far-Right party Brothers of Italy’s leader Giorgia Meloni shows a placard reading in Italian “Thank you Italy” at her party’s electoral headquarters in Rome, early Monday, Sept. 26, 2022. Italians voted in a national election that might yield the nation’s first government led by the far right since the end of World War II. (AP Photo/Gregorio Borgia)

Italie : la victoire de Giorgia Meloni s’explique par la stabilité du vote conservateur

Le programme du parti de Giorgia Meloni et celui de la coalition de centre droit reprend essentiellement des thèmes conservateurs et nationalistes présents depuis plusieurs élections.
Le 26 septembre, au lendemain des législatives remportées par la droite, Enrico Letta annonce son retrait prochain de la tête du Parti démocrate. Pour la gauche italienne, l’heure est à la reconstruction. Alberto Pizzoli/AFP

Italie : face à la coalition Meloni-Salvini-Berlusconi, une opposition en ordre dispersé

Ensemble, les trois principaux partis de gauche et du centre ont obtenu plus de voix que la droite victorieuse aux législatives. Peuvent-ils s’entendre en vue des prochaines échéances ?
Peinture murale du street artist Tvboy, à Rome , qui se moque de la coalition de la droite italienne qui a remporté les élections du 25 septembre. Tvboy

Quelle politique migratoire pour l’Italie de Giorgia Meloni ?

Giorgia Meloni souhaite un « blocus naval » pour empêcher les migrants venant de Libye de rejoindre l’Italie. Une option que même son allié Matteo Salvini ne partage pas.
Malgré ses racines fascistes, le parti Fratelli d’Italia (Frères d’Italie) de Giorgia Meloni, ici entourée de Silvio Berlusconi et Matteo Salvini, a vu sa popularité augmenter rapidement à l’approche des élections législatives du 25 septembre. (AP Photo/Andrew Medichini)

Élections en Italie : l’extrême droite au pouvoir, une première depuis Mussolini

Une victoire probable des Frères d’Italie, parti d’extrême droite, pourrait entraîner le pays dans une voie inexplorée.
Giorgia Meloni, ici en meeting à Milan le 11 septembre 2022, est la grande favorite au poste de première ministre. Piero Cruciatti/AFP

En Italie, la victoire annoncée de l’extrême droite

Alors que l'opposition a pratiquement abandonné, un parti issu du fascisme de l'après-guerre est sur le point de former un gouvernement.
Mario Draghi au Sénat le 20 juillet, jour de sa démission après un an et demi à la tête d’un gouvernement appuyé par une très large coalition qui a fini par voler en éclats. Andreas Solaro/AFP

La politique italienne est-elle vraiment atteinte d’instabilité chronique ?

La grande coalition qui soutenait le gouvernement de Mario Draghi n’aura duré qu’un an et demi. Des législatives anticipées ont été fixées à septembre prochain. Leur issue semble très ouverte.
Milan, la Place du Dôme, coeur pulsant de la ville alexandr hovhannisyan / unsplash

La marche sur Milan

Au cœur de la mondialisation et gouvernée par la gauche, mais encerclée par la Ligue et emblématique pour le parti de Salvini, Milan sera un enjeu politique majeur des prochaines années.
A Milan, le 18 mai 2019. Un Matteo Salvini moins sûr de lui qu'il n'y paraît. Miguel Medina / AFP

En Italie, Matteo Salvini pour la première fois sur la défensive

Au lieu de servir de marchepied vers son hégémonie politique en Italie, cette élection européenne pourrait bien marquer l’amorce d’un nouveau cycle, moins pour le dirigeant de la Ligue.
Luigi Di Maio, le dirigeant du M5S, à Naples le 4 mars. Il est l'un des gagnants du scrutin de dimanche. Carlo Hermann/AFP

L’Italie à l’heure des tractations… et des règlements de comptes

Arrivé en tête, le M5S doit trouver des alliés. À gauche, le départ de Matteo Renzi est acté, tandis que Silvio Berlusconi et Matteo Salvini vont se disputer le leadership de la droite.

Top contributors

More