Menu Close

Articles on veganisme

Displaying all articles

Manger plus de fruits, de légumes et de noix peut avoir une véritable incidence sur la santé d’une personne, mais aussi sur celle de la planète. Shutterstock

Nos choix alimentaires peuvent ajouter ou retrancher des minutes, des heures, des années de vie

Une nouvelle étude chiffre les avantages – ou impacts – de chaque aliment pour la santé et l’environnement et montre comment de petits changements peuvent faire une différence significative.
Les chercheurs qui tentent de mettre au point des viandes végétales convaincantes procèdent par essais et erreurs. Shutterstock

Texture, goût, apports nutritionnels… Sur la piste de la « viande végétale » parfaite

Produire une « viande végétale », revient à réussir à imiter l’apparence, la texture, et la saveur de la viande. Les scientifiques y arrivent de mieux en mieux, trompant même les amateurs de viande.
Moins attachés que leurs aînés au modèle du repas structuré en entrée-plat-dessert, les jeunes apprécient les solutions « prêtes à consommer ». Shutterstock

Les jeunes sont-ils toujours attirés par la malbouffe ?

Si les jeunes apprécient de se retrouver entre amis dans les fast-foods, ils font aussi partie d’une génération soucieuse de l’environnement, ce qui fait émerger de nouvelles habitudes alimentaires.
Le sulfure d’hydrogène est un gaz toxique malodorant, mais il présente des avantages pour la santé lorsqu’il est libéré en petites quantités dans l’organisme. C’est pourquoi manger plus de protéines végétales est lié à une meilleure espérance de vie. Shutterstock

La surprenante raison pour laquelle manger moins de viande fait augmenter l’espérance de vie : un gaz toxique odorant !

Un gaz malodorant et toxique joue un rôle important sur la longévité, selon de nouvelles recherches. Manger moins de viande pourrait être la clé pour profiter de ses effets bénéfiques sur la santé.
Des légumes, des fruits, des céréales complètes, des noix, des graines et des légumineuses constituent des aliments excellents pour la santé. Mais certains produits dérivés des plantes, qui remplacent la viande, ne sont pas tous sains. Shutterstock

Résolutions alimentaires : 6 trucs pour manger moins de viande et plus d’aliments à base de végétaux

Les régimes alimentaires à base de plantes peuvent être sains, mais attention aux ingrédients. Les substituts de viande fortement transformés peuvent être riches en graisses saturées et en sodium.
La militante végane Élizabeth Viola tient une pancarte durant une manifestation à Montréal. Le mouvement est diversifié dans ses actions mais prône la même idée: un refus de normaliser la consommation de produits animaliers. Shutterstock

Comment le véganisme est devenu un mouvement social

Le mouvement végan est multiple mais il converge vers une idée : un refus de normaliser la consommation de produits animaliers et l'exploitation des animaux.
Il y a des changements évidents dans la consommation de viande. Mais elle n'est pas alimentée par une augmentation du véganisme et du végétarisme. Shutterstock

On mange moins de viande, mais ce n'est pas à cause des végétaliens

Il y a des changements évidents dans la consommation de viande. Mais elle n'est pas alimentée par une augmentation du véganisme et du végétarisme.
Pour maximiser la santé humaine et sauver l’environnement, le rapport EAT estime qu'un steak par semaine serait le quota à respecter pour chacun. Shutterstock

Protéines animales: la guerre est déclarée!

Nos habitudes alimentaires doivent s’adapter aux réalités environnementales et démographiques. Mais mettre de côté notre héritage alimentaire constitue une grave erreur.
1,9 % des ménages français comportaient au moins un végétarien en 2017, selon une étude Kantar Worldpanel. Niklas Rhöse/Unsplash

Quoi qu’en disent les sceptiques, manger moins de viande est une priorité climatique

Si l’impact de la viande sur le réchauffement climatique est souvent remis en cause, réduire notre consommation est pourtant essentiel à la baisse des émissions de gaz à effet de serre.
Fresque de Giotto, fin XIIIe siècle, dans la basilique Saint-François d’Assise, qui représente ce dernier en train de prêcher auprès des oiseaux. (détail) Wikipédia

François d’Assise, premier patron du WWF ?

Dans la société médiévale, les animaux étaient étroitement associés à la vie quotidienne des humains ; on leur prêtait vices et vertus, et même une raison sensible.
Un supermarché vegan à Berlin, Josefine S./Flickr

Vogue du vegan en Allemagne : adieu la « currywurst » ?

La consommation de viande a baissé, de même que la production, tandis que la question même de l’acceptabilité de l’élevage est posée par le développement d’un fort mouvement vegan dans le pays.

Top contributors

More