Le port du legging remet en question toutes sortes de conventions sur la façon dont les femmes occupent l'espace public. Shutterstock

Hommage au legging: comment il transforme les femmes en super-héroïnes!

J'écris cet article assise face à mon ordinateur, vêtu d'un legging et d'une courte jupe. Je le porte parce que je me rends au travail à vélo et qu'il me réchauffe les jambes. J'ajoute la jupe quand j'arrive au bureau parce que la plupart d'entre vous considéreraient les leggings comme une tenue de travail inappropriée pour une femme cadre d'âge moyen.

Depuis quelques jours, il est clair que certaines personnes ne pensent pas non plus qu'ils soient appropriés pour les étudiantes sur les campus. Maryann White, mère de quatre enfants, a fait un plaidoyer, dans une lettre ouverte au journal de l'Université Notre Dame, pour que les étudiantes cessent de porter des leggings et choisissent des vêtements qui soient moins moulants.

Elle s'inquiétait pour ses fils. Ils pourraient être distraits ou avoir des pensées irrespectueuses. Elle a donc demandé aux filles et aux femmes de leur faciliter la tâche en portant des jeans au lieu de leggings.

En réponse à la lettre de Maryann White, les médias sociaux se sont rapidement remplis de photos de femmes et d'hommes à Notre Dame (et dans le monde entier) portant des leggings, #leggingsdayND. Le New York Times a publié un article de Vanessa Friedman, It’s Possible Leggings Are the Future. Deal With It, mais il y en a eu d'autres du même acabit publiés un peu partout sur la planète.

Les codes vestimentaires font beaucoup parler pendant mes séminaires portant sur le féminisme et la mode : le code vestimentaire de l'école, celui du camp d'été ou du gymnase. Difficile à suivre, me disent mes étudiantes. Est-ce que cet endroit permet les hauts sans manches ? Peut-on montrer n'importe quel abdomen ? Y a-t-il des règles interdisant les pantalons de yoga ?

Pourquoi tant d'histoires sur ce que portent les femmes ?

Parce que le corps des femmes et les vêtements qu'elles portent sont un champ de bataille dans le monde entier.

Les leggings ne sont que la dernière obsession des conservateurs, depuis que les chevilles nues ne sont plus une source de scandale public !

Surveiller le corps des femmes

Maryann White a dit qu'elle se souciait de ses fils et de leur vertu.

Puisque nous devons traiter les autres avec respect, peu importe ce qu'ils portent, blâmer les leggings pour les sentiments de ses fils ne leur apprend pas à être responsables de leurs pensées et de leurs actions.

Son plaidoyer constitue un exemple type du genre d'accusations que subissent les femmes lorsqu'il est question de l'absence de contrôle et de violence sexuelle de la part des hommes. Combien de fois entendons-nous encore la question : « Pourquoi était-elle habillée comme ça ? »

Quand une femme est agressée sexuellement, pourquoi les gens pensent-ils encore à ses choix vestimentaires ? Comme si ces choix provoquaient et justifiaient la violence!

Le port de leggings peut rendre une femme confiante et agile, comme une super-héroïne. Shutterstock

Maryann White insulte l'intégrité de ses fils si elle blâme les choix vestimentaires des femmes pour leurs actions et leur manque de maîtrise de soi.

Il existe une asymétrie considérable entre les sexes pour ce qui est des codes vestimentaires lorsqu'il s'agit de déterminer ce qui est considéré comme décent ou pas. Les femmes en leggings sont entièrement couvertes. Les hommes en short ne le sont pas. Pourtant, il n'y a pas de lettres au rédacteur en chef qui se plaignent que les hommes en short sont distrayants pour les autres étudiants et étudiantes.

Souvent, les plaintes ne portent pas tant sur les vêtements que sur le maintien de l'ordre du corps des femmes. Beaucoup de critiques des leggings disent qu'ils sont corrects si les femmes qui les portent ont le « corps qui va avec ».

J'ai commencé cet article par mentionner l'âge comme facteur, mais c'est aussi une question de taille. Les jeunes femmes plus grandes que la moyenne ont souvent de la difficulté à porter des robes de bal lors de leur graduation. Les femmes et les filles qui ont de gros seins ont des problèmes lorsqu'elles portent certains types de hauts à l'école. Dans le cas des leggings, on dit que les femmes avec de grosses fesses commettent une erreur en les portant. Et pour ce qui est des grosses femmes, n'y penser même pas! Certains corps enfreignent toutes les règles simplement en existant.

Leggings omniprésents

Pourquoi les leggings sont-ils si omniprésents ? Je les porte parce qu'ils sont confortables, faciles à trouver, de tailles diverses et chaudes en hiver. Ils sont parfait pour aller faire un tour au gym si j'ai du temps libre entre les réunions.

Je peux courir si j'en ai besoin et me plier comme je veux. Contrairement aux jeans moulants, les leggings me donnent une amplitude de mouvement complète, à tout le moins autant que ce que je peux me permettre en tant que « femme d'âge moyen »!

Les leaggings permettent aux femmes qui les portent toute une gamme de mouvements. Shutterstock

Différents vêtements suscitent la controverse parce qu'ils mettent en lumière des aspects de la vie et du corps des femmes qui nous mettent mal à l'aise. Je pense que le contrecoup contre les leggings provient de notre inconfort à voir les femmes en tenue de sport en général.

Les leggings sont fonctionnels et pratiques. Ils me font sentir un peu comme une super-héroïne, prête à l'action. Habituellement, les femmes sont tacitement récompensées pour ne pas prendre trop de place, pour être discrètes. Les leggings contreviennent à ces attentes.

Le débat sur les leggings semble insignifiant. Mais, c'est une autre double contrainte pour les femmes et leurs choix vestimentaires. Nous ne sommes pas censées prendre la mode et les vêtements trop au sérieux, mais dans les faits, nos vêtements et les codes et valeurs qu'ils véhiculent ont un impact social énorme et font une réelle différence dans la vie des femmes.

Nous ne devrions même pas nous demander si nos leggings affectent les hommes trop sensibles. Pourquoi sont-ils si faibles ? Et comment une femme peut-elle penser qu'il incombe aux grandes et petites femmes super-héroïnes de s'occuper de la vertu de ses fils ?

This article was originally published in English