Stéphanie Dechézelles

Maîtresse de conférences en Science politique, Sciences Po Aix

Maîtresse de conférences en science politique à l’Institut d’études politiques d’Aixen-Provence, Stéphanie DECHÉZELLES est chercheuse au CHERPA (EA 4261) et au LAMES (UMR CNRS 7305). Ses travaux s’inscrivent dans la sociologie de l’engagement, en particulier en faveur de causes faisant l’objet de disqualifications. Elle a d’abord étudié les ressorts du militantisme chez les jeunes dans les droites italiennes, et se consacre désormais aux mobilisations hostiles aux énergies dites renouvelables. Sur le premier thème, elle a notamment publié « Des vocations intéressées ? Les récits d’engagement des jeunes de Forza Italia à l’aune du modèle rétributif du militantisme », Revue française de science politique, 59 (1), 2009, et a codirigé avec Simon Luck, Voix de la rue, voie des urnes. Mouvements sociaux et partis politiques, aux Presses universitaires de Rennes, 2011. Sur le second, elle est notamment l’auteure de « Composer avec les affects en enquête publique. Le travail émotionnel dans les conflits autour de projets éoliens terrestres en France », in Loic Blondiaux et Christophe Traïni (dir.), Démocratie participative et émotions, Paris, Presses de Sciences Po, 2018].

Experience

  • –present
    Maîtresse de conférences en Science politique , Sciences Po Aix

Publications

  • 2017
    Politix, "Les mouvements d’occupation : agir, protester, critiquer"
  • 2017
    Politix, "Une ZAD peut en cacher d’autres. De la fragilité du mode d’action occupationnel"
  • 2016
    Norois, "Lieux familiers, lieux disputés. Dynamiques des mobilisations localisées"