Menu Close

BD « Sciences en bulles » : Sur les traces des volcans de Mercure

Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND

Cet extrait de la BD [« Sciences en bulles »] est publié dans le cadre de la Fête de la science (du 2 au 12 octobre 2020 en métropole et du 6 au 16 novembre en outre-mer et à l’international) dont The Conversation France est partenaire. Cette nouvelle édition aura pour thème : « Quelle relation entre l’Homme et la Nature ? ».

Retrouvez tous les débats et les événements de votre région sur le site Fetedelascience.fr.


La planète Mercure est l’astre le plus proche de notre Soleil. C’est aussi la plus petite planète du Système solaire. En apparence, Mercure ressemble beaucoup à la Lune : elle est grise, parsemée de cratères d’impact et recouverte de poussière. Ces caractéristiques indiquent que les roches en surfaces sont anciennes et donc que la planète est géologiquement inactive.

Pourtant, il y a quelques milliards d’années, Mercure était bel et bien active. Les traces de son volcanisme passé, par exemple des dépôts de lave et des cheminées volcaniques, révélées par la sonde spatiale « MESSENGER », en témoignent aujourd’hui. Le volcanisme d’une planète nous en dit beaucoup, car c’est le témoignage en surface de ce qu’il se passait dans les profondeurs de la planète il y a bien longtemps.

Mon travail consiste à répertorier et analyser les roches volcaniques issues d’éruptions explosives à la surface de Mercure. Mais la lave, cachée sous les cratères d’impact et la poussière, n’est pas facile à identifier. J’utilise alors les observations récoltées par un instrument particulier : un spectromètre, qui permet de voir des détails de la surface invisibles à l’œil humain. Ces observations me permettent de faire des hypothèses sur la composition du magma, sa température et la profondeur à laquelle il s’est formé.

En 2018, les agences spatiales européenne et japonaise ont lancé la sonde spatiale « BepiColombo » à destination de Mercure. Cette nouvelle sonde est équipée d’instruments encore plus pointus que ceux de MESSENGER. Elle fera à partir de 2025 de nouvelles observations de la surface, qui révéleront de nouveaux secrets sur la surface de Mercure et son volcanisme. Mieux comprendre Mercure, c’est aussi mieux comprendre notre planète, et notre Système solaire !

Peb&Fox/Syndicat national de l’édition

Retrouvez les créations dessinées du duo Peb & Fox sur leur blog.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 115,200 academics and researchers from 3,746 institutions.

Register now