Les chats domestiques sont les ancêtres directs de félins chasseurs. Comment s'assurer qu'ils sont heureux dans nos maisons? Shutterstock

Chats d’intérieur : comment s’assurer de leur bonheur, selon la science

D’ici 2030, 60 pour cent de la population mondiale vivra en ville, tandis qu’une personne sur trois partagera son espace avec au moins un demi-million d’autres habitants.

De plus en plus de gens vivant dans des milieux densément peuplés, quel avenir pour nos animaux de compagnie ?

La vie dans un édifice comportant plusieurs étages peut ne pas être idéale pour bien des animaux domestiques. L’accès à l’extérieur peut s’avérer difficile et l’espace à l’intérieur, limité. Pour les chats en particulier, ce mode de vie confiné peut brimer leur comportement « normal ».

En tant que descendants domestiqués du chat sauvage africain, les chats sont des carnivores naturels – ils ont besoin d’une alimentation à base de viande. Naturellement, cela les oblige à chasser. Une étude réalisée aux États-Unis a révélé que les chats de compagnie peuvent tuer jusqu’à quatre milliards d’oiseaux et jusqu’à 21 milliards de mammifères chaque année !

Confiner les chats à la maison peut donc être bénéfique pour la faune, mais qu’en est-il de leur bonheur à eux ? Et comment leurs maîtres peuvent l’évaluer ? Malheureusement, la recherche scientifique est bien mince sur cette question. Bien que nous soyons très nombreux à inviter les chats à vivre dans nos foyers, nous en savons relativement peu sur la façon dont ils s’adaptent à ce mode de vie.

Lorsqu’ils le peuvent, les chats chassent à l’extérieur. Ce qui a un impact important pour la faune. HildeAnna/Shutterstock

Choisir le bon chat

Nous savons que certains chats sont plus aptes à vivre à l’intérieur que d’autres. Cela dit, il faut prendre garde à ne pas généraliser. Les chats ont leurs besoins propres, leurs personnalités et leurs préférences. Les chats énergiques et hyperactifs, les chats errants rescapés ou ceux qui ne sont pas très amicaux envers les humains ne sont pas de bons choix pour une vie passée entièrement à l’intérieur.

Les chats domestiques sont sujets à l’obésité et peuvent passer beaucoup de temps inactifs, tant physiquement que mentalement. Fournir un espace extérieur sécuritaire peut être bénéfique pour leur bien-être. Les jardins, par exemple, où ils ne peuvent pas s’échapper, leur font profiter de l’extérieur d’une manière plus contrôlée.

Mais si ce n’est pas possible, il y a beaucoup à faire pour améliorer la vie d’un chat à l’intérieur.


Read more: Comment caresser un chat, selon la science


Espace personnel

Les chats sont considérés comme des animaux semi-domestiqués. Ainsi, les environnements intérieurs peuvent présenter plusieurs situations qu’ils choisissent habituellement d’éviter. Cela peut aller de trop d’attentions à des invités inattendus, aux tout-petits et autres animaux qui ne comprennent pas le concept de respect mutuel et espace personnel.

On sait que les chats adorent les boîtes. Vous pouvez aussi leur offrir des points de vue élevés pour grimper.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un « arbre à chat », bien qu’une étagère accessible ou le haut d’une armoire convienne également. Les chats ont également besoin d’avoir accès à des pièces et des espaces calmes pour se cacher afin de pouvoir s’éloigner des situations qu’ils trouvent stressantes.

Les arbres à chats permettent aux félins de grimper et d’avoir un point de vue en hauteur. Shutterstock

Mais attention : si votre chat passe le plus clair de son temps à se cacher, il se peut que votre maison soit moins accueillante que vous ne le pensez. Un stress incontrôlé dans la vie d’un chat peut mener à des maladies comme la cystite idiopathique.

Comportement prédateur

Mais qu’en est-il de leur besoin de chasser ?

Permettre ce comportement est vital, et cela inclut le fait de pouvoir chercher de la nourriture ainsi que de pouvoir la trouver et la manger. La recherche de nourriture implique généralement de courtes périodes d’activité et de longues périodes d’attente chez les chats. La dégustation des fruits de la chasse est également complexe, car le chat décide comment et où il doit manger.

Pour recréer cela, vous pouvez disperser de la nourriture sur le sol ou la cacher dans des mangeoires pour chats. Vous pouvez même varier l’endroit où vous nourrissez votre chat et l’encourager à explorer et à manipuler des objets. Le fait d’inciter un chat à bouger davantage et à manger régulièrement de petites quantités d’aliments peut aider à réduire le risque d’obésité.

Le jeu peut aussi être utilisé pour imiter l’action de chasser. Mais attention de ne pas en faire trop ! Assurez-vous que le chat s’amuse, et non pas endure vos attentions.

Les jouets peuvent aider à simuler l’expérience de chasse des chats à la maison. WaitForLight/Shutterstock

Besoins naturels

Des griffes tranchantes sont indispensables pour grimper et se défendre efficacement, alors assurez-vous de prévoir des poteaux à griffes, surtout si vous voulez protéger vos meubles.

Dans la nature, les chats utilisent des arbres et d’autres objets, non seulement pour maintenir leurs griffes, mais aussi pour laisser des marques que les autres chats peuvent suivre.

Assurez-vous que votre chat peut aller confortablement à sa litière. Utilisez-en une non parfumée, changez-la régulièrement et rangez-la dans un endroit discret, loin de la nourriture et de l’eau. Pour les chats, comme pour nous, faire ses besoins n’est pas une activité publique. Si l’endroit est inapproprié, il peut devenir très insatisfait.

Les chats sont complexes et chacun a des besoins uniques. Avant de décider d’avoir un chat d’intérieur, assurez-vous que l’idée est aussi bonne pour vous que pour votre animal de compagnie.

[Vous aimez ce que vous avez lu ? Vous en voulez plus ? Abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire. ]

This article was originally published in English