Menu Close

Podcast « Les mots de la science » : R comme ruralité

. Gareth Wiley / Shutterstock

Anthropocène, intersectionnalité, décroissance, modélisation… Ce jargon vous dit quelque chose, bien sûr. Mais parfois, nous utilisons ces mots sans bien savoir ce qu’ils veulent dire ! Dans les Mots de la science, on revient donc sur l’histoire et le sens de ces mots clés avec des chercheuses et chercheurs capables de nous éclairer.

L’épisode du jour est dédié à la ruralité, comme un champ d’étude qui peut se décliner en sociologie, en géographie, en démographie… Et qui peut, qui doit, nous aider à mieux connaître notre propre pays, ses cultures, ses fractures, ses évolutions, mais aussi comment les politiques publiques s’appliquent en milieu rural.

Pour nous en parler, nous recevons la sociologue Yaëlle Amsellem-Mainguy, chercheuse à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), rattachée au CERLIS et à l’INED (unité Genre, sexualité, inégalités). Elle est l’autrice d’un ouvrage récent issu d’une longue enquête sociologique de terrain sur les jeunes femmes en milieu rural intitulé « Les filles du coin : Vivre et grandir en milieu rural » paru aux Presses de Sciences Po.

Dans cet épisode, nous reviendrons sur l’histoire de la sociologie de la ruralité. Vous entendrez notamment le chercheur Nicolas Renahy s’exprimer dans le cadre d’une conférence dédiée à son travail ethnographique sur « les gars du coin », dans les années 1990. Vous entendrez aussi un extrait du documentaire Les filles du coin, tantines lé Ô sur les jeunes femmes en milieu rural à la Réunion (disponible sur la chaîne Réunion première).

Bonne écoute !


Conception et réalisation, Iris Deroeux.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 126,900 academics and researchers from 4,022 institutions.

Register now