Menu Close

Série vidéo : Quand l’art crée la femme orientale

Tableau montrant des familles assises par terre au milieu d'un jardin.
The Interior of the Palm House de Carl Blechen (1834) Carl Blechen

Au début du XIXe siècle, un mouvement artistique prend son essor à travers les différentes campagnes de colonisation en Afrique du Nord et au Moyen-Orient : l’Orientalisme. Ce courant construit une image de l’Orient bien différente de la réalité basée sur la vision de l’artiste occidental. En particulier, les femmes orientales sont un sujet privilégié par les artistes, source d’inspiration et de fantasmes. À la fois sensuelle et fragile, la femme orientale peut être aussi dangereuse, étant le fruit d’une culture non civilisée et violente.

Ces stéréotypes, au fil des décennies, se sont installés dans l’imaginaire collectif et perdurent encore dans les représentations actuelles. Comment cette définition de la femme orientale a été imposée par l’art occidental ? Et en quoi a-t-elle été déterminante dans ses représentations populaires contemporaines ? Nous avons rencontré Alain Messaoudi, chercheur au Centre d'histoire internationale et atlantique de Nantes Université et historien de l’orientalisme, et Mariem Guellouz, sociolinguiste à l’Université de Paris et danseuse, pour répondre à ces questions.

Quand l’art crée la femme orientale.

Réalisation : Sirine Ben Younes et Pierre Tousis.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 161,500 academics and researchers from 4,586 institutions.

Register now