The Conversation France : ensemble, allons plus loin

Lancé à l’automne 2015 Theconversation.fr célèbre le 21 septembre 2019 ses quatre ans. Quatre ans, c’est l’équivalent d’un mandat politique. Il est vrai que lorsque nous avons lancé le site en France nous avions un programme ambitieux et clair. Et nous n’en avons pas changé : partager le plus largement possible l’expertise des enseignants et des chercheurs pour éclairer l’actualité dans toutes ses composantes.

Quatre ans plus tard, nous affichons des chiffres à la hauteur de nos ambitions d’alors : 110 millions de pages vues au total, pour 8 800 articles publiés, écrits par 3 150 auteurs francophones.

Mieux encore : notre structure associative (à but non lucratif) et notre système de production d’articles, que tous les autres sites d’actualité peuvent republier gratuitement, sont restés à la pointe de l’innovation dans un monde médiatique qui évolue pourtant en permanence.

Rester à la pointe

C’est que, pendant ces quatre ans, la vague des fake news et de la post-vérité a déferlé sur les écrans. Notre concept, fondé sur l’expertise, la transparence et la générosité, a prouvé toute sa pertinence dans ce nouveau contexte.

La collaboration exigeante entre nos journalistes et les centaines d’enseignants-chercheurs qui écrivent pour nos rubriques s’est révélée être une garantie de qualité au milieu des déferlements d’infox, d’opinions contestables et de jugements hâtifs.

Les quelque 50 000 abonnés à nos newsletters (gratuites) le savent bien qui plébiscitent nos articles, podcasts et vidéos. Notre dernière étude de lectorat (GoodLink, 2018, sur 1982 répondants) affiche un taux de satisfaction de plus de… 90 % ! De quoi fonder les bases d’une bonne communauté autour de centres d’intérêt partagés.

Communauté d’experts, communauté de lecteurs

Le réseau de The Conversation, lancé en 2011 en Australie et désormais présent sur cinq continents, est constitué d’organisations à but non lucratifs dont les membres sont des universités, des établissements d’enseignement supérieur, des organismes de recherche et des fondations.

En France, The Conversation est ainsi soutenu par 56 institutions académiques et de recherche ainsi que des fondations et des institutions publiques.

Mais cette communauté d’experts n’existe que si elle trouve un large public et une communauté de lectrices et de lecteurs engagés.

Depuis deux ans nous avons la chance de bénéficier du soutien actif et financier de certains de nos lecteurs qui sont devenus des adhérents.

Des lecteurs adhérents

En 2018, notre campagne d’adhésion a ainsi permis de récolter un total de 66 848 euros pour 1 725 dons, contre 33 403 euros pour 844 dons en 2017.

Afin d’interagir avec cette communauté nouvellement créée, nous avons lancé un espace sur Facebook, permettant la publication de posts dédiés deux fois par semaine, l’organisation d’échanges autour de propositions de sujets, et l’organisation de rencontres avec les auteurs (Facebook live). Nous proposons aussi à nos adhérents des invitations aux événements organisés par The Conversation France avec ses partenaires.

Cette relation avec des lecteurs-adhérents, engagés eux aussi pour une information de qualité, doit s’approfondir. Nous voulons aller encore plus loin, multiplier les nouveaux formats podcasts et vidéos, vous proposer de nouveaux dossiers sur les événements d’actualité, élargir aussi notre développement dans le monde francophone, alors que nous avons, au printemps dernier, ouvert un bureau à Dakar pour offrir une plate-forme aux chercheurs d’Afrique de l’Ouest.

C’est pour cela que nous voulons, cette année encore, faire appel à vous.

Dans les semaines qui viennent, vous pourrez voir sur notre site des messages vous invitant à faire un don, à renouveler votre adhésion ou à devenir adhérents. Sachez que, pour une association comme la nôtre, votre soutien est essentiel : il permet de nous donner les moyens de renforcer notre action au jour de jour. Mais aussi d’intensifier le dialogue avec celles et ceux qui nous lisent, de recevoir leurs idées, leurs suggestions, leurs réactions.

Engagez-vous à nos côtés pour que l’aventure de Theconversation.fr élargisse encore le cercle de ses experts, de ses relais… et de ses lecteurs.