Les primaires aux USA : candidats et électeurs divisés

Victor Schmitt, l’Université de Lorraine

Pour les élections présidentielles américaines de novembre 2016, une bonne quinzaine de candidates républicains et démocrates sont en lice. Mais le consensus est loin d'être au rendez-vous. Le grand favori de l'establishment républicain, Jeb Bush, se trouve démuni face a des «outsiders» comme Donald Trump et Ben Carson. Quant à Hillary Clinton, côté démocrates, elle voit ses intentions de vote reculer régulièrement depuis avril.

Trois infographies réalisée par Victor Schmitt, du Master journalisme et médias numériques, à l’Université de Lorraine, Metz.

Victor Schmitt, l’Université de Lorraine

Version interactive

Democrates. Victor Schmitt, l'Université de Lorraine

Version interactive

Pour comprendre l'absence de visibilité des candidats indépendants (ceux ni démocrates, ni républicains), il faut rappeler que les modalités de scrutin dans la majorité des États américains impose la bipolarisation du suffrage politique. Ajoutez à cela le coût exorbitant d’une campagne électorale aux États-Unis et les considérations de « vote utile » présentes dans tous les régimes démocratiques, il est impossible pour un candidat indépendant d’avoir de sérieuses prétentions présidentielles. C’est ce qui explique la domination sans partage des candidats issus des deux partis historiques : le Parti républicain et le Parti démocrate.