Baromètre de l’énergie : la décentralisation en question

Energies renouvelables. https://pixabay.com/en/electricity-sun-wind-1330214/

Vers un système d’électricité décentralisé ?

Au cours des 10 prochaines années, la France va passer d’un système d’électricité fortement centralisé à une organisation plus décentralisée, s’appuyant sur une production plus distribuée, un stockage de l’énergie et une implication plus active des consommateurs par le biais du pilotage de la demande. Une large majorité d’experts interrogés dans le cadre de la septième édition du baromètre du marché de l’énergie (Grenoble École de Management), pense qu’en effet, la France prendra le chemin de la décentralisation.

À mesure que la transition énergétique stimule la croissance des sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire, l’énergie éolienne et les déchets organiques, le fait qu’elles soient dispersées sur le territoire entraîne une décentralisation de la production d’électricité. On dit souvent que la décentralisation permet aux citoyens de produire leur propre énergie, de manière indépendante ou coopérative, et offre aux entrepreneurs des opportunités pour créer des entreprises innovantes. Cependant, pour vraiment fleurir, cet esprit entrepreneurial né de la pratique quotidienne exige un environnement institutionnel favorable. Le complexe techno-institutionnel du système électrique français, avec le rôle central d’EDF et la présence de l’énergie nucléaire à grande échelle, peut expliquer pourquoi seulement un quart des experts interrogés sont totalement d’accord avec la déclaration.

Réponses à la question : « Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec la déclaration suivante ? Au cours des 10 prochaines années, la France va passer d’un système d’électricité fortement centralisé à un système d’électricité plus décentralisé, s’appuyant sur une production plus distribuée, un stockage de l’énergie et une implication plus active des consommateurs par le biais du pilotage de la demande ». Questionnaire adressé à des experts sur l’énergie. Source : Grenoble École de Management_.

En effet, plus des deux tiers des experts pensent que le manque de volonté politique et d’innovation réglementaire entrave la décentralisation du secteur de l’électricité en France.

En plus du soutien institutionnel, les promesses de décentralisation dépendent des innovations technologiques. Les progrès technologiques devraient réduire le coût de l’équipement et résoudre les défis associés à l’intermittence des sources d’électricité renouvelables. Selon le panel d’experts, les systèmes de stockage d’électricité sont la technologie clé permettant la décentralisation, et leurs coûts actuels constituent un obstacle majeur.

Quels sont les obstacles à cette décentralisation ?

Réponse à la question : « À votre avis, quels sont les facteurs qui empêchent la décentralisation du secteur électrique en France ? (sélectionner les trois facteurs qui vous paraissent les plus bloquants) ». Questionnaire adressé à des experts sur l’énergie. Source : Grenoble École de Management.

Found this article useful? A tax-deductible gift of $30/month helps deliver knowledge-based, ethical journalism.