Gizela, 8 ans : « Est-ce que la glace du pôle Nord peut se casser ? »

Famille d'ours polaires. Freepik, CC BY-SA

Gizela, 8 ans : « Est-ce que la glace du pôle Nord peut se casser ? »

Dans la région du pôle Nord, qu’on appelle Arctique, on pourrait dire qu’il y a plusieurs sortes de glaces. Au milieu de cette région se trouve un océan. Les températures y sont si froides (environ 0 °C l’été et -30 °C l’hiver) que la surface de l’océan gèle et forme une fine couche de glace.

Cette « glace de mer », c’est la banquise, le terrain de jeu des ours blancs et des phoques. Elle mesure 2 mètres d’épaisseur, mais ce n’est pas une simple couche posée sur l’eau. Le vent vient casser la glace en de multiples morceaux, comme si du verre cassé flottait sur la mer.

Ours polaire. Ipernity, CC BY

En Arctique, il n’y a pas que des mers, il y a aussi des terres : la Sibérie et le Grand Nord de l’Amérique, où vivent des Inuits, malgré le grand froid. En regardant sur une carte du monde, tu verras aussi de nombreuses îles. La plus grande de ces îles, et de loin, c’est le Groenland : elle mesure presque 4 fois la taille de la France ! C’est là-bas qu’on trouve une glace tout aussi importante que la banquise, mais très différente : on l’appelle la calotte glaciaire, et elle recouvre presque tout le Groenland.

Là-bas, le froid est si intense en hiver comme en été, que la neige qui se dépose sur le sol ne fond jamais. Après plusieurs centaines de milliers d’années, une couche de glace de 3 kilomètres d’épaisseur s’est formée à partir des chutes de neige successives ! Au pôle Sud aussi, une autre calotte recouvre tout un continent : en la creusant très profondément, on a pu retrouver de la glace vieille de millions d’années !

La fonte, de Carrie Mombourquette (2012, Hothouse 8).

Comme tu le sais, la glace n’aime pas la chaleur. Et depuis environ 160 ans, les Hommes jettent dans l’atmosphère des gaz qui font réchauffer notre planète. Tu en as peut-être entendu parler, ce sont les gaz à effet de serre. Ils sont si efficaces que la Terre pourrait, en quelques dizaines d’années, devenir plus chaude qu’elle ne l’a été depuis des millions d’années.

Les glaces sont aujourd’hui menacées par ce réchauffement. On peut déjà voir que d’année en année la glace des calottes rétrécit, tout comme la banquise. Cela bouleverse la vie des animaux vivant dessus, tout comme les habitants du Groenland, mais cela affecte aussi tout le reste de la planète. En fondant ou en relâchant des icebergs, la glace des calottes se déverse dans la mer et la fait monter, petit à petit.

La neige a aussi un effet miroir, elle renvoie la chaleur sans l’absorber : tu l’as peut-être expérimenté, en été il vaut mieux mettre un T-shirt blanc que noir pour ne pas avoir trop chaud. En disparaissant, la banquise blanche laisse l’océan sombre absorber la chaleur du Soleil et se réchauffer. C’est un cercle vicieux : plus il fait chaud, moins il y a de glace. Et moins il y a de glace, plus il fait chaud.


Diane Rottner, CC BY-NC-ND

Si toi aussi tu as une question, demande à tes parents d’envoyer un mail à : tcjunior@theconversation.fr. Nous trouverons un.e scientifique pour te répondre.

Illustration : Diane Rottner.