Menu Close
Un homme aux cheveux foncés noirs porte un costume noir et une femme souriante est vêtue d'une robe et d'un chapeau roses.
Le premier ministre Justin Trudeau et Sophie Grégoire Trudeau arrivent à l'abbaye de Westminster avant la cérémonie de couronnement du roi Charles à Londres en mai 2023. (AP Photo/Kin Cheung)

Les adversaires politiques de Justin Trudeau devraient éviter de tirer profit de sa séparation

Le premier ministre Justin Trudeau et son épouse, Sophie Grégoire Trudeau, ont annoncé leur séparation après 18 ans de mariage. Cette annonce surprise a étonné les Canadiens et les Canadiennes qui avaient vu les trois enfants du couple grandir dans un environnement familial en apparence harmonieux.

« Sophie et moi aimerions partager le fait qu’après de nombreuses conversations réfléchies et difficiles, nous avons pris la décision de nous séparer », a écrit M. Trudeau dans un message publié sur son compte Instagram.

Lors d’un événement comme celui-ci, les pensées suivent inévitablement deux voies : la voie personnelle et la voie politique. Une séparation est un processus difficile pour toute famille, et les plus humains d’entre nous souhaitent le meilleur pour toutes les personnes concernées.

Toutefois, les ruptures sont particulièrement difficiles à vivre pour les personnalités politiques connues. La tentation d’utiliser cette rupture à des fins politiques pourrait être tentante pour les adversaires politiques de Justin Trudeau, mais toute attaque risque de paraître, au mieux, insensible et, au pire, cruelle.

Une photo en noir et blanc montre un homme âgé et une jeune femme balançant un garçon souriant entre eux
Le premier ministre Pierre Trudeau quitte la Chambre des communes avec sa femme Margaret et son fils Justin, âgé de deux ans et demi, en mai 1974. La Presse canadienne/Fred Chartrand

L’adage de Pierre Trudeau selon lequel l’État n’a pas sa place dans les chambres à coucher de la nation reste aussi vrai aujourd’hui pour les personnalités politiques que pour tout autre citoyen et citoyenne, y compris pour son fils aîné et actuel premier ministre du pays.

En effet, le mariage de Pierre Trudeau avec la mère de Justin Trudeau, Margaret Trudeau, s’est effondré alors qu’il était premier ministre, ce qui a donné lieu à une rupture très médiatisée.

Des limites qui s’estompent

Il existe au Canada une tradition de longue date, plus souvent observée que le contraire, selon laquelle la vie familiale privée des personnalités politiques ne donne pas lieu à de scrupuleux examens et critiques comme cela se voit aux États-Unis — à moins que leur vie privée ne devienne publiquement scandaleuse.

Certes, le mur délimitant la vie publique et la vie privée s’est quelque peu érodé sous l’ère Justin Trudeau.

Il existe plusieurs raisons qui expliquent cette érosion. Tout d’abord, la famille Trudeau a elle-même choisi d’être à l’avant-scène à de nombreuses reprises.

Un couple et leurs trois enfants marchent en ligne. Tous sont vêtus de rouge ou de blanc
Le premier ministre Justin Trudeau et son épouse Sophie Grégoire Trudeau sont rejoints par leurs enfants Ella-Grace, Xavier et Hadrien, alors qu’ils arrivent aux célébrations de la fête du Canada 2022 à Ottawa. La Presse canadienne/Sean Kilpatrick

Parallèlement, la polarisation croissante de la culture politique au Canada a réduit le nombre de sujets interdits à la critique, en particulier sur Internet et en marge de la vie politique.

Il est tout à fait probable, et regrettable que des internautes se livrent à des attaques peu ragoûtantes, incluant certaines dénuées de faits. C’est ce que l’on constate déjà en lisant les commentaires sur les publications Instagram de Trudeau et de Grégoire Trudeau concernant leur rupture, ainsi que les remarques acerbes qui circulent sur d’autres plates-formes de réseaux sociaux.

L’impact que cette séparation aura sur la carrière politique de Justin Trudeau reste à déterminer. Elle constitue bien évidemment un défi, mais aussi une opportunité pour le premier ministre et pour son épouse.

Si des failles apparaissent dans l’image publique de leur séparation consensuelle, cela affectera inévitablement la perception de Justin Trudeau, compte tenu des efforts qu’il a déployés pour afficher l’image d’un mari et d’un père dévoué.

Une empathie partagée par la plupart des Canadiens

En même temps, il y a une opportunité à saisir.

Nombre d’entre nous, y compris moi-même, ont vu leur mariage se terminer par une séparation ou un divorce et élèvent leurs enfants avec leur ex-conjoint ou ex-conjointe.

C’est pourquoi nous sommes sans doute nombreux à éprouver de l’empathie pour ce que vivent présentement les Trudeau — et c’est pourquoi les adversaires politiques seraient mal avisés d’en tirer un quelconque profit. Bien que les ruptures conjugales soient douloureuses et difficiles, elles peuvent mener à des situations bénéfiques pour toutes les personnes impliquées.

Après près de 10 ans au pouvoir, certains Canadiens se sont lassés du portrait très soigneusement construit par Justin Trudeau. Il est possible que les Trudeau en soient tout aussi fatigués.

S’ils émergent de cette rupture en étant à même de vivre une vie authentique, cela pourrait marquer le début d’un nouveau chapitre, plutôt que la fin d’une histoire, tant sur le plan public que personnel.

This article was originally published in English

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 185,300 academics and researchers from 4,982 institutions.

Register now