file nt a. Shutterstock

Pourquoi il vaut mieux faire de l’exercice avant le petit-déjeuner

L’exercice est recommandé pour tous, mais encore plus pour les gens en surpoids ou obèses afin de réduire leur risque de développer le diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

Mais les gens n’ont pas toujours le temps de faire autant d’exercice qu’ils le voudraient, alors il est important de trouver des moyens d’accroître les bienfaits de l’exercice pour la santé. Notre plus récente recherche a trouvé un moyen d’y parvenir si d’autres engagements, comme la famille et le travail, semblent toujours vous barrer la route : vous pourriez être en mesure de faire moins d’exercices mais qu’ils soient plus efficaces.

Les bienfaits de l’insuline

Pour expliquer comment cela fonctionne, il est utile d’en savoir un peu plus sur l’insuline. Il s’agit d’une hormone qui aide à contrôler la glycémie. L’un des principaux effets de l’insuline après un repas est de permettre au sucre dans le sang d’être transporté dans les muscles, où il peut ensuite être stocké ou utilisé comme carburant énergétique.

Lorsque les gens ne font pas assez d’exercice et deviennent obèses ou en surpoids, leur corps doit produire plus d’insuline pour que l’hormone ait cet effet important. En d’autres termes, ils deviennent moins sensibles à l’insuline. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’embonpoint augmente le risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

L’un des principaux avantages de l’exercice physique pour la santé est qu’il améliore notre réponse à l’insuline et nous permet de mieux contrôler notre glycémie, même si nous ne voyons pas ce changement se produire.

Notre étude s’est penchée sur les réponses à six semaines d’exercice, soit 50 minutes de vélo supervisé, trois fois par semaine. Dans un groupe, les hommes obèses ou en surpoids faisaient de l’exercice avant le petit-déjeuner (état de jeûne) et ont montré un meilleur index insulinique après l’entraînement. C’est-à-dire qu’ils devaient produire moins d’insuline pour contrôler leur glycémie. Cela suggère qu’ils avaient un risque plus faible de maladies comme le diabète de type 2. Mais les hommes qui ont fait le même exercice après le petit-déjeuner n’ont pas montré d’amélioration de l’index insulinique dans le sang.

Les hommes qui faisaient de l’exercice avant le petit-déjeuner brûlaient aussi environ le double de la quantité de graisse que le groupe qui le faisait après le déjeuner. Les données actuelles suggèrent que cette augmentation de la combustion des graisses pendant l’exercice peut expliquer pourquoi ce groupe a obtenu de meilleurs bénéfices pour leur santé.

Les hommes en surpoids qui faisaient de l’exercice avant le petit-déjeuner brûlaient le double de la quantité de graisse que le groupe qui faisait de l’exercice après le déjeuner. Shutterstock

Mais ne vous attendez pas à perdre plus de poids

Une idée fausse courante au sujet de l’exercice à jeun est que l’augmentation de la combustion des graisses entraînera une perte de poids accrue. Mais pour la perte de poids, le facteur important est l’équilibre énergétique. Il s’agit de la quantité d’énergie consommée sous forme d’aliments et de boissons moins la quantité d’énergie dépensée par le corps, en partie par l’exercice.

Il y a quelques preuves que, sur une courte période (24 heures), sauter complètement le déjeuner et faire de l’exercice peut créer un bilan énergétique plus négatif que de prendre le petit déjeuner et de faire le même exercice. Pourtant, les données probantes suggèrent également que le seul changement du moment des repas par rapport à l’exercice (sans sauter le déjeuner) conduit à une perte de poids similaire même si la combustion des graisses est différente. Ainsi, une augmentation de la combustion des graisses pendant l’exercice n’entraîne pas une perte de poids plus importante, à moins que le bilan énergétique (par exemple, l’apport ou la dépense énergétique) soit différent.

Il est maintenant important de répéter l’étude chez les femmes, bien qu’il soit probable que le même effet se manifeste avec l’exercice avant et après le déjeuner. Tant pour les hommes que pour les femmes, prendre son déjeuner avant de faire de l’exercice réduit la combustion des graisses. Cette recherche portait également sur les exercices d’endurance d’intensité modérée, comme le cyclisme et le jogging, et les résultats ne s’appliquent pas nécessairement aux exercices à haute intensité ou à l’haltérophilie, par exemple.

Trouver des moyens d’accroître les bienfaits de l’exercice pour la santé peut aider à réduire la prévalence croissante de maladies comme le diabète de type 2. Les nouvelles recherches suggèrent que pour votre santé, il pourrait être préférable de bouger avant de manger.


[Ne manquez aucun de nos articles écrits par nos experts universitaires. Abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire.]

This article was originally published in English