Doctorante en littérature américaine, Université de Perpignan

Doctorante à l’Université de Perpignan Via Domitia sous la direction de Pascale Amiot et Bénédicte Meillon. Ma thèse, intitulée « Étude écocritique de la sécheresse de John Steinbeck à la fiction climatique », propose une lecture de l’œuvre de Steinbeck comme préfigurant le genre nouveau qu’est la fiction climatique ou « cli-fi », dont elle offrira une analyse en terme de genre et de discours politique, en analysant le positionnement de cette littérature au sein de la littérature en général et en regard des discours politiques sur le changement climatique au travers du motif apocalyptique.

Diplômée d’un master mondes anglophones (Université de Lorraine) et d’un master de littérature française (San Francisco State University).

Experience

  • –present
    Doctorante, Université de Perpignan