Menu Close
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy participe à une cérémonie de lever du drapeau national
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy participe à une cérémonie de lever du drapeau national à Izium, en Ukraine, le mercredi 14 septembre 2022. Il y a un an, alors que les forces russes fonçaient sur la capitale ukrainienne, les dirigeants occidentaux craignaient pour la vie du président Volodymyr Zelenskyy et les États-Unis lui ont offert une voie d'évasion. Zelenskyy a refusé, déclarant son intention de rester et de défendre l'indépendance de l'Ukraine. (AP Photo/Leo Correa, File)

Un an après l'invasion de l'Ukraine, voici comment Volodymyr Zelensky est devenu le héros improbable de la nation

« Le combat est engagé. Il me faut des munitions, pas un chauffeur ». Ce sont ces mots, prononcés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui ont jeté les bases de sa réputation de héros. C’est ainsi qu’il aurait apparemment répondu à l’offre des Américains d’évacuer Kyïv peu après le lancement de l’invasion massive de l’Ukraine par la Russie, le 24 février 2022.

La popularité de Zelensky s’est transformée au cours des 12 derniers mois, tant dans son pays qu’à l’étranger.

Malgré sa victoire écrasante en 2019, les années qui ont suivi son élection ont été marquées par une déception généralisée en Ukraine. Sa gestion de la pandémie et son incapacité à tenir ses promesses de campagne, notamment la répression de la corruption et la fin de la guerre dans le Donbass, expliquaient ce constat.

En décembre 2021, les sondages d’opinion montraient que seuls 27 % des Ukrainiens lui faisaient confiance. Et lorsque plus de 100 000 soldats russes se préparaient à envahir l’Ukraine, un scepticisme généralisé régnait en Occident quant à la capacité de Zelensky à diriger son pays dans un conflit de cette ampleur.

Comédien et acteur comique, Zelensky était surtout connu pour son interprétation d’un instituteur qui devient inopinément président dans la populaire série télévisée ukrainienne Serviteur du peuple. Mais tant l’Ukraine que Zelensky ont dépassé les attentes concernant leurs performances dans ce conflit.

En décembre 2022, la confiance des citoyens de l’Ukraine en leur président était passée à 84 %. Les Ukrainiens — tant les soldats que les civils — ont démontré qu’ils sont à la fois désireux et capables de défendre leur pays. Non seulement ils ont résisté à l’attaque initiale sur Kyïv, mais ils ont également réussi à reprendre 54 % du territoire capturé par la Russie depuis février de l’année dernière.

La démonstration de courage personnel et de détermination de Zelensky tout au long de la guerre a suscité l’admiration dans le monde entier. Même le président des États-Unis était prêt à affronter les raids aériens pour visiter Kyïv et se tenir aux côtés de Zelensky.

La recherche sur l’héroïsme et la politique mondiale, que j’ai menée avec ma collègue Veronica Kitchen, révèle l’importance politique des héros et des récits héroïques. Les héros et les histoires qui leur sont consacrées ont la faculté d’inspirer les populations à se rassembler et à rester unies, surtout dans les temps difficiles.

Certaines actions sont typiquement associées aux héros et à l’héroïsme, notamment la volonté de risquer sa sécurité et même sa vie pour défendre une cause ou protéger la vie des autres. La décision de Zelensky de demeurer à Kyïv et de courir les mêmes dangers que ses concitoyens est en soi un composant important de son parcours héroïque.

Deux hommes passant devant une porte blanche
Le président Zelensky a gagné l’admiration du monde entier pour son leadership pendant la guerre en Ukraine. UPI/Alamy

Une autre caractéristique de l’héroïsme est la détermination à franchir des obstacles apparaissant ou se révélant insurmontables. Il n’y a rien d’héroïque dans une victoire facile.

Bien que les experts en stratégie militaire et les décideurs occidentaux aient été impressionnés par les succès de l’Ukraine sur le champ de bataille, personne ne s’attend à ce que cette guerre se termine rapidement ou sans peine. La vulnérabilité de Zelensky aux attaques russes incessantes et aux tentatives d’assassinat répétées démontre bien que l’issue du conflit et sa propre survie sont loin d’être assurées.

Mais Veronica Kitchen et moi soutenons que pour devenir un héros, il ne suffit pas de remplir une série de tâches sur une liste.

D’après les résultats de nos recherches, le contexte est primordial. Ce qui fait le héros, ce sont des moments, des lieux et des publics bien précis. En fait, l’auditoire des récits héroïques est tout aussi important que les héros eux-mêmes.

Nos héros ont la capacité de nous inspirer parce qu’ils représentent littéralement le meilleur de nous-mêmes : nous-mêmes, tels que nous souhaiterions être, et être perçus par les autres. Nos héros évoquent les valeurs que nous admirons et chérissons le plus.

Pour saisir les raisons pour lesquelles Zelensky est si largement considéré comme un héros, nous devons comprendre les valeurs qu’il incarne.

Dans leur récent ouvrage, The Zelensky Effect, les politologues Olga Onuch et Henry E. Hale affirment que le président insiste sur l’unité de tous les Ukrainiens ; il exprime une identité civique nationale partagée par l’écrasante majorité de ses concitoyens.

Autrement dit, la loyauté des Ukrainiens va à l’État plutôt qu’à une région, une langue ou une religion. Selon un sondage d’opinion réalisé en août 2022 par l’Institut international de sociologie de Kyïv, 85 % des Ukrainiens se considèrent comme des citoyens ukrainiens plutôt que d’être originaires de l’est ou de l’ouest du pays, russophones ou ukrainophones, chrétiens ou juifs.

Mais si la place accordée par Zelensky à l’identité civique nationale ukrainienne permet d’expliquer sa capacité à se rapprocher de ses propres concitoyens, elle n’explique pas la popularité du président ukrainien à l’étranger. Ici aussi, la clé réside dans les valeurs partagées.

Zelensky décrit constamment la société ukrainienne comme partageant les valeurs de l’Europe et de l’Occident en général : démocratie, libéralisme, tolérance et liberté. Il fait souvent référence aux aspirations de l’Ukraine à rejoindre les institutions occidentales telles que l’Union européenne et l’OTAN, et affirme que la Russie autoritaire constitue une menace non seulement pour l’Ukraine, mais aussi pour le monde libre dans son ensemble.

La capacité de Zelensky à adapter son message à son auditoire contribue également à faire entendre son discours. En paraphrasant Winston Churchill lorsqu’il s’adresse à la Chambre des communes, ou en faisant référence au bombardement de Pearl Harbor et aux attentats du 11 septembre dans son intervention devant le Congrès américain, il établit des liens qui incitent le public à se reconnaître dans les luttes de l’Ukraine.

Une image menacée

Bien que le statut de héros de Zelensky semble fermement établi, il est néanmoins vulnérable à la contestation. Nous en avons eu un exemple plus tôt cette année sous la forme d’un scandale de corruption touchant de hauts fonctionnaires ukrainiens.

Zelensky a agi rapidement pour écarter bon nombre des accusés et rassurer les donateurs occidentaux que leur argent n’était pas dilapidé. Mais de nouvelles allégations de ce type pourraient ternir sa notoriété aux yeux des Ukrainiens et des observateurs étrangers.

La réputation de héros de Zelensky repose non seulement sur son courage personnel, mais aussi sur sa capacité à articuler un message évoquant des valeurs et une détermination partagées afin de résister à l’invasion massive par les forces russes amorcée il y a 12 mois.

La question de savoir si son héroïsme continuera à être une source d’inspiration ou s’il sera rapidement oublié dépendra de sa capacité à maintenir cet objectif commun parmi les Ukrainiens dans les négociations pour la paix et la reconstruction de l’Ukraine d’après-guerre.

This article was originally published in English

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 183,800 academics and researchers from 4,959 institutions.

Register now