Ce mannequin de nourrisson « haute fidélité » permet de simuler un large panel de situations. DR

Vidéo : La simulation, une évolution incontournable de la formation en santé

Cet article est publié en collaboration avec « Pour une meilleure santé » (PuMS) : l’émission santé grand public conçue par des universitaires. Coproduit par l’Université Paris Diderot et em&i production, ce rendez-vous mensuel d’actualité de la santé est animé par le Dr Boris Hansel.


Depuis le rapport « To Err Is Human » aux États-Unis et l’enquête française ENEIS (Enquête nationale sur les évènements indésirables liés aux soins), un des challenges de l’enseignement de la médecine est de renforcer la maîtrise des soins et de limiter leurs risques, non seulement lors de la formation initiale des professionnels, mais aussi tout au long de leur activité.

Pour cela, l’acquisition des gestes doit se faire en toute sécurité, et en aucune manière la première fois sur le patient. L’utilisation des techniques de simulation, réelles ou virtuelles, est un moyen performant et moderne de répondre à ces différentes problématiques.

Nos travaux ont notamment montré l’intérêt de la simulation pour former les jeunes gynécologues obstétriciens à l’accouchement de jumeaux, une situation à risque qui, jusqu’à présent, était difficile d’acquisition hors conditions réelles. L’exercice de simulation permet de mettre les jeunes obstétriciens en confiance, en prévision du jour où cette situation leur arrivera. Il participe aussi aux efforts pour limiter « l’épidémie mondiale de césariennes », dont le nombre a presque doublé en quinze ans.