Baromètre de l’énergie : les conséquences de la décentralisation de l’électricité

Solaire et bois. Antranias/pixabay

Si le système d’électricité de la France devient plus décentralisé, à quoi ressemblera-t-il ? On peut espérer que la décentralisation renforcera le tissu social, mais les professionnels de l’énergie, interrogés dans le cadre du 7ᵉ baromètre du marché de l’énergie semblent s’attendre à ce que les ménages et les entreprises choisissent plutôt un objectif d’autosuffisance.

Les citoyens pourraient déléguer l’entreprenariat collectif aux structures existantes telles que les municipalités. Autre moteur potentiel de la décentralisation, l’attention portée à la qualité environnementale de l’électricité. Les électrons ne seront plus seulement des électrons : leur valeur, du point de vue des clients, dépendra de la façon dont ils ont été produits et de leur origine. Les nouvelles entreprises pourraient exploiter cette « débanalisation » de l’électricité pour créer de nouvelles propositions de valeur.

Réponses à la question : Êtes-vous d’accord avec les déclarations suivantes ? (sélectionnez les trois avec lesquelles vous êtes le plus en accord). « Au cours des dix prochaines années, la décentralisation du système électrique en France sera associée à une augmentation substantielle… » Réponses d’une centaine de spécialistes sur les conséquences d’une décentralisation du système électrique en France. Source des données : Grenoble École de Management.

Cependant, les attentes concernant les effets environnementaux de la décentralisation sont plus mitigées. Les conséquences de la décentralisation sur l’environnement peuvent être complexes. La substitution du nucléaire par des sources d’énergies renouvelables ne contribuera que peu à réduire les émissions de gaz à effet de serre. De plus, les productions à l’échelle industrielle du solaire et de l’éolien terrestre sont souvent confrontées à une forte résistance des habitants qui mettent en cause leur impact visuel sur le paysage, le bruit et les dommages causés à la faune et à la flore locales. En outre, les éoliennes, les panneaux solaires, les batteries sont autant d’éléments d’un système décentralisé qui nécessitent des métaux particuliers, les terres rares. Or, leur exploitation, leur traitement et leur recyclage peuvent avoir des conséquences environnementales sérieuses : ces contraintes sont susceptibles d’alimenter l’innovation technologique pour minimiser leurs usages et maximiser leur recyclabilité.

En effet, les professionnels de l’énergie semblent convenir que les obstacles technologiques à la décentralisation exigent de l’innovation et l’inspirent. Mais disons aussi que les avantages sociaux de la décentralisation du système de l’électricité, en France, sont pour l’instant moins clairs.

Réponses à la question : Êtes-vous d’accord avec les déclarations suivantes ? (sélectionnez les trois avec lesquelles vous êtes le plus en accord). « Au cours des dix prochaines années, la décentralisation du système électrique en France sera associée à une augmentation substantielle… » Réponses d’une centaine de spécialistes sur les conséquences d’une décentralisation du système électrique en France. Source des données : Grenoble École de Management.

Le Baromètre du marché de l’énergie conduit par Grenoble École de Management interroge (de façon anonyme) une centaine de spécialistes sur ce que devraient être les priorités de la politique énergétique des cinq prochaines années.

Found this article useful? A tax-deductible gift of $30/month helps deliver knowledge-based, ethical journalism.