Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) – Sorbonne Universités

Au carrefour des sciences de la Terre, de la Vie et de l’Homme, le Muséum national d’histoire naturelle se consacre quotidiennement – et ce depuis près de 400 ans – à la nature et à ses relations avec l’espèce humaine. Le Muséum offre une formation au niveau de la mention de master « Évolution, Patrimoine naturel, Sociétés » et de l’École doctorale 227 « Sciences de la Nature et de l’Homme ».

La prise de conscience environnementale et la sauvegarde de la planète sont au cœur des débats contemporains. Totalement engagé sur ces questions, le Muséum occupe une position de référence grâce à des missions variées : la recherche fondamentale et appliquée, la conservation et l’enrichissement des collections, l’enseignement, l’expertise et la diffusion des connaissances.

Centre de recherche, le Muséum s’appuie sur des travaux en laboratoire et des expéditions dans le monde entier, un grand éventail de disciplines, des collections exceptionnelles et une expertise reconnue. À travers l’enseignement ou les actions de diffusion, il a également pour mission de partager ses savoirs. Avec un objectif clair : rendre les connaissances sur la nature accessibles à tous et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de notre planète.

Une des particularités du Muséum est de répartir son activité sur 12 sites dans toute la France. Son cœur historique est situé à Paris, au Jardin des Plantes, qui accueille des laboratoires, des galeries d'exposition, une ménagerie ou des lieux d’enseignement. Citons également deux autres lieux parisiens incontournables, le Parc Zoologique de Paris et le Musée de l’Homme (réouverture prévue pour octobre 2015). Mais il reste encore à découvrir dans tout l’Hexagone deux stations marines, un arboretum, un parc zoologique, des jardins botaniques, un chantier de fouilles préhistoriques, des laboratoires…

Links

Displaying 1 - 20 of 35 articles

De gauche à droite : Philippe Grandcolas, Pascal Garret, Emmanuel Hache et Didier Pourquery en studio.

Podcast : des ressources naturelles jusqu’à quand ?

L’inquiétude monte face à la raréfaction voire la disparition des ressources naturelles de la planète… Paroles d’experts pour éclairer ce sujet essentiel.
Angustoniscus amieuensis, a New Caledonian cockroach that lives in the moist forests of the island. P.Grandcolas

How a humble cockroach rewrote the history of New Caledonia

The theory that New Caledonia was a piece of land that separated from the ancient supercontinent of Gondwana was a seductive one. But then a cockroach rose up to challenge it.
Cuisses de grenouilles. Arnaud 25/Wikimedia

En direct des espèces : quelles sont les grenouilles présentées dans l'assiette ?

Les cuisses de grenouilles, délicatesse bien française, ne sont pas celles que vous croyez ! L’analyse génétique appliquée par des spécialistes de Systématique a démasqué un fric-frac des espèces…
Disruption of the thyroid hormones can prevent tadpoles from becoming frogs. Coffee/Pixabay

Everyday chemicals may affect brain development, including foetal IQ

Research shows thyroid hormone, which is required for brain development in all vertebrates, is severely affected by chemicals present in our everyday cleaning products, clothing and cookware.
Dispositif de réalité virtuelle proposé lors du salon Virtuality. Image fournie par l'auteur

La réalité virtuelle pour mieux apprécier les sciences du vivant

Que peut réellement apporter la réalité virtuelle à la recherche, à l’enseignement et à la diffusion des connaissances sur l’histoire naturelle et la biodiversité ? Retour sur le salon Virtuality.
Part of a shipment of 33 rhino horns seized by Hong Kong customs, originated from Cape Town, South Africa. Bobby Yip /Reuters

Why is the illicit rhino horn trade escalating?

Rhino horn trade continues to be a highly lucrative business across the world.
Notre cerveau. Pixabay

Podcast : des nouvelles de notre cerveau

Podcast : des nouvelles de notre cerveau. CC BY43.1 MB (download)
Trois spécialistes du cerveau débattent de l’intelligence, des maladies dégénératives, de transhumanisme… et des effets des perturbateurs endocriniens.
Angustoniscus amieuensis, une blatte calédonienne vivant dans les forêts humides de l'île. P. Grandcolas

En direct des espèces : une blatte réécrit l’histoire de la Nouvelle-Calédonie

La proposition était séduisante… La Nouvelle-Calédonie et sa riche biodiversité seraient un morceau du continent archaïque Gondwana. Une modeste blatte est venue tout remettre en question.
Une saisie des douanes hongkongaises en provenance d’Afrique du Sud en 2011. Aaron Tam/AFP

Cornes de rhinocéros : pourquoi le trafic a explosé

Depuis le milieu des années 2000, la demande en corne de rhinocéros sur les marchés illégaux a littéralement explosé. L’Afrique du Sud est tout particulièrement concernée.
image d e yq.

Podcast : comment devient-on raciste ?

Comment devient-on raciste ? CC BY-SA2.5 MB (download)
Interview avec Evelyne Heyer, commissaire de l'exposition « Nous et les autres : des préjugés au racisme » actuellement au Musée de l'Homme.
Atelier « Dessine moi un visage ». Lou Viger

Vous avez dit racisme ?

Pour sa première grande exposition temporaire, le Musée de l’Homme a choisi d’explorer le racisme, ses tenants et ses aboutissants. Les deux Commissaires nous en disent plus.
Un poster produit à Maktaba al-Maḥaba (quartier de Chubra, le Caire, Egypte), 2009. Vincent Battesti

En Égypte, la nature version kitsch

Sur les murs des habitations et des cafés égyptiens fleurissent d’improbables posters qui en disent long sur l’imaginaire local.
Une punaise Coreus marginatus. Photo Romain Garrouste

Des punaises nommées d’après l’univers de Tolkien

Tamolia ancalogon, Acledra nazgul… L’univers de JRR Tolkien inspire les scientifiques quand il s’agit de baptiser de « nouvelles espèces ». Pourquoi un tel engouement ?
Des baisses de QI ont été observées par les chercheurs dans différents pays. L'exposition aux produits chimiques présents dans notre environnement pourrait être en cause. Samuel Castro/Unsplash

Les perturbateurs endocriniens, une menace pour notre intelligence

Alors que la Commission européenne doit définir, le 30 mai, les substances interférant avec notre système hormonal, une expérience montre qu'elles affecteraient le cerveau en construction du fœtus.
Obama nungara, spécimen trouvé à Paris en décembre 2013. Xavier japiot/Wikipedia

« En direct des espèces » : avez-vous vu Obama dans votre jardin ?

Qui donne son nom de baptême à une espèce vivante ? Sur quels critères ? Explications avec un ver tout plat, homonyme d’un certain président américain… Première chronique « En direct des espèces ».

Research and Expert Database

Authors

More Authors