Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) – Sorbonne Universités

Au carrefour des sciences de la Terre, de la Vie et de l’Homme, le Muséum national d’histoire naturelle se consacre quotidiennement – et ce depuis près de 400 ans – à la nature et à ses relations avec l’espèce humaine. Le Muséum offre une formation au niveau de la mention de master « Évolution, Patrimoine naturel, Sociétés » et de l’École doctorale 227 « Sciences de la Nature et de l’Homme ».

La prise de conscience environnementale et la sauvegarde de la planète sont au cœur des débats contemporains. Totalement engagé sur ces questions, le Muséum occupe une position de référence grâce à des missions variées : la recherche fondamentale et appliquée, la conservation et l’enrichissement des collections, l’enseignement, l’expertise et la diffusion des connaissances.

Centre de recherche, le Muséum s’appuie sur des travaux en laboratoire et des expéditions dans le monde entier, un grand éventail de disciplines, des collections exceptionnelles et une expertise reconnue. À travers l’enseignement ou les actions de diffusion, il a également pour mission de partager ses savoirs. Avec un objectif clair : rendre les connaissances sur la nature accessibles à tous et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de notre planète.

Une des particularités du Muséum est de répartir son activité sur 12 sites dans toute la France. Son cœur historique est situé à Paris, au Jardin des Plantes, qui accueille des laboratoires, des galeries d'exposition, une ménagerie ou des lieux d’enseignement. Citons également deux autres lieux parisiens incontournables, le Parc Zoologique de Paris et le Musée de l’Homme (réouverture prévue pour octobre 2015). Mais il reste encore à découvrir dans tout l’Hexagone deux stations marines, un arboretum, un parc zoologique, des jardins botaniques, un chantier de fouilles préhistoriques, des laboratoires…

Links

Displaying 1 - 20 of 88 articles

Course dans la savane. Auteure

Un drone pour regarder courir les girafes

Quoi de plus gracieux qu’une girafe au galop dans la savane ? Quoi de plus intéressant pour les scientifiques qui s’intéressent à la locomotion des grands mammifères sauvages ?
Défense naturelle, la corne du rhinocéros fait l’objet d’un vaste trafic menaçant l’espèce. Kdsphotos/Pixabay

Légalisation de la corne de rhinocéros, un remède pire que le mal ?

Fin septembre, Pékin a annoncé assouplir sa législation sur les cornes de rhinocéros. Cette décision pose la question de la légalisation de tels produits et de ses conséquences pour la survie de l’espèce.
Poisson chauve-souris Ogcocephalus darwini. Julie Terrazzoni/Editions Arthaud

Le poisson qui sait marcher

La zoologie rime avec poésie : partez à la rencontre de Ogcocephalus darwini, le poisson chauve-souris des Galapagos.
Jeune larve sur une pomme (Paris, juillet 2018). Romain Garrouste

Rentrée 2018 très invasive pour la punaise diabolique

Depuis la mi-septembre, les scientifiques sont submergés d’appels et de signalements de la punaise diabolique, à Paris et dans de nombreux départements. Nouvelles du front.
Dans la grotte du glacier de la Grande-Motte, en juillet 2007 à Tignes. Jean-Philippe Ksiazek/AFP

Face à la crise écologique, remettons des « expériences de nature » dans notre quotidien

À partir d’un récent article paru dans « L’Équipe » autour du réchauffement climatique dans les Alpes, une réflexion sur la place que la nature devrait retrouver dans nos vies.
3D model of Meganeura monyi.

Are the Paleozoic era’s giant dragonflies still among us?

They hovered in the skies of the Earth 300 million years ago... The giant dragonflies will soon be the stars of the paleontology gallery of France’s Natural History Museum in Paris.
Modèle 3D de Meganeura monyi. MNHM

« En direct des espèces » : les libellules géantes du Paléozoïque sont-elles encore parmi nous ?

Elles planaient dans les cieux de la Terre d’il y a 300 millions d’années… Les libellules géantes seront bientôt les stars de la galerie de paléontologie du Museum, à Paris.
Rare photo des talibans, prise lors d'un éphémère cessez-le-feu, le 16 juin 2018, à Jalalabad (Afghanistan). Noorullah Shirzada/AFP

Afghanistan : comment expliquer la résilience des talibans

La guerre dure depuis maintenant quarante ans en Afghanistan, et les talibans sont prêts à la prolonger. Une résilience qui s’explique aussi par les erreurs des Occidentaux.
Butte témoin de pélites permiennes fossilifères dans le Var (Permien Moyen, 270 Ma), avec des surfaces d'exondations (“muddle-cracks”) Author

Une exoplanète à notre portée : la Terre

Les archives de la Terre sont choses précieuses, pour éclairer le passé lointain et se figurer le futur. La paléontologie est une science d'avenir !
Ichtyosaure de Holzmaden (Jurassique inférieur, -180 Ma), Allemagne. Sylvain Charbonnier

Dans ces gisements exceptionnels, de fabuleux fossiles…

À l’occasion de la Fossil Week, plongée dans les entrailles de gisements exceptionnels par leur richesse et leur intérêt scientifique, les Lagerstätte.
La biodiversité urbaine se joue au-delà des frontières de la ville. Laurent Peignault/Unsplash

Biodiversité en ville : verdir n’est pas tout

Verdir les espaces urbains n’est qu’un aspect du maintien de la biodiversité en ville.
Deux études menées, l'une chez l'humain, l'autre chez un petit primate, montrent qu'un régime réduit en calories augmente la longévité. Shutterstock

Manger (un peu) moins permettrait de vivre plus vieux et en meilleure santé

Deux nouvelles études confirment qu’un régime alimentaire moins calorique augmente la longévité. Dans des proportions spectaculaires, au moins chez un petit primate, le microcèbe.
The “hammerhead” of Diversibipalium multilineatum. This species can reach 40 centimeters (16 inches) in length. Pierre Gros

Yes, giant predatory worms really are invading France

Several giant terrestrial Plathelminth species have invaded France and its overseas territories, threatening biodiversity. Thanks to participatory science, the invasion is finally recognized.
Les ichneumons sont des parasites indispensables : ils limitent la prolifération d'insectes ravageurs. Romain Garrouste

Les Français n’aimeraient-ils ni les insectes, ni la nature ?

À l’occasion de la Fête de la nature ce week-end, retour sur le rapport contrarié des Français avec tout « ce qui grouille ».

Research and Expert Database

Authors

More Authors