Menu Close

Alexis, 11 ans : « Pourquoi y a-t-il plus de droitiers que de gauchers dans le monde ? »

On peut être droitier ou gaucher pour l'écriture mais également dans d'autres activités. Evgenia.B/Shutterstock, CC BY-SA

Tu as dû déjà remarquer que toi, ou les gens que tu connais réalisez certaines actions (comme écrire, se laver les dents, se brosser les cheveux…) avec la main droite, mais aussi parfois avec la main gauche, et que parfois certaines personnes tirent dans un ballon avec leur pied gauche alors qu’elles écrivent avec leur main droite, et vice versa. Alors ça veut dire quoi exactement, être droitier ou gaucher ?

On peut donc l’être pour la main, mais aussi pour le pied, et plus surprenant encore pour l’œil ou l’oreille. Pour savoir si tu es plutôt gaucher ou droitier, il existe des questionnaires, et on va alors savoir si tu utilises plus ton côté droit ou gauche ou les deux pour réaliser telle ou telle action.

Par exemple pour savoir si tu es gaucher ou droitier de l’œil, fais le test du pirate qui regarde dans une longue-vue (ou dans une bouteille). Si tu regardes dans la longue vue avec l’œil droit c’est que tu es droitier de l’œil, si c’est le gauche alors tu es gaucher.

Pour le pied, regarde avec quel pied tu tires dans un ballon, ou le premier pied que tu utilises pour démarrer à monter un escalier.

Pour la main, c’est un peu plus compliqué, il existe des questionnaires qui cherchent à savoir si tu es très droitier ou au contraire très gaucher ou entre les deux (on dit de quelqu’un qui peut écrire des deux mains, qu’il est ambidextre). Le questionnaire le plus connu est le questionnaire d’Edinburgh qui a été inventé en 1971, et qui pose des questions, par exemple, quelle main tu utilises pour lancer une balle ? Pour découper avec des ciseaux ? Pour te brosser les dents ? Pour écrire ? À l’issue de toutes ces questions, tu connaîtras ta latéralité pour la main (latéralité manuelle). Il existe, chez une personne, un lien fort entre le pied préféré et la main préférée. 90 % des adultes droitiers de la main sont aussi droitiers du pied.

Remplis ce questionnaire avec tes parents.

Cependant, le plus souvent dans notre imaginaire quand on parle de gaucher ou de droitier on pense à la latéralité manuelle et notamment la main qui nous sert à écrire, certains parlent alors de « main dominante » et/ou de « main préférée ». On considère d’ailleurs qu’une personne est réellement latéralisée (c’est-à-dire qu’elle a une main préférée) à partir de 5 ou 6 ans. Avant 3 ans les enfants utilisent leurs mains gauche ou droite sans préférence, puis à partir de 3 ans la latéralité commence à apparaître. L’enfant va plus utiliser une main qu’une autre notamment pour tenir la cuillère, le crayon…

Y avait-il plus de droitiers à la préhistoire ?

Quand on pose la question de quelle main on utilise pour écrire, 85 à 90 % (neuf personnes sur dix) répondent la main droite (80 % sont droitiers du pied, et 70 % de l’œil). De façon surprenante cette proportion de droitiers semble être la même partout dans le monde, et ce depuis les hommes préhistoriques !

On pense que les hommes préhistoriques étaient très majoritairement droitiers grâce aux analyses des peintures dans les grottes, des techniques de fabrication des outils ou à l’étude des premiers instruments de musique qui se jouaient avec la main droite.

Certains pensent même que chez les grands singes (chimpanzé, gorille…) il existe à peu près la même proportion de singes droitiers et gauchers que chez les humains (cette constatation est débattue).

Pourquoi autant de droitiers et droitières ?

Cette question divise les chercheurs depuis très longtemps, et personne n’est vraiment d’accord.

Mais on peut essayer de comprendre et d’émettre des hypothèses. Pour cela, il faut revenir à comment est construit notre cerveau. Il faut savoir que le cerveau a 2 parties appelées hémisphères, un droit et un gauche.

Quand tu bouges ta main droite, ton pied droit (bref toute la moitié du corps droit) c’est l’hémisphère cérébral gauche qui contrôle, de la même façon les sensations que tu sens sur la moitié de ton corps droit (le toucher, les chatouilles…) sont envoyées vers l’hémisphère gauche. C’est l’inverse pour le côté gauche de ton corps qui est contrôlé par le cerveau droit. On dit que la motricité et la sensibilité sont croisées.

Figure toi, que notre hémisphère cérébral gauche apparaît comme l’hémisphère dominant, car c’est lui qui nous permet de parler (il porte le langage), mais aussi c’est lui qui domine quand on bouge les deux mains, c’est le cerveau gauche qui est le plus actif quand on bouge, c’est ce que mon équipe de recherche à l’université d’Angers a trouvé (et qui confirme ce qu’avait trouvé d’autres chercheurs avant nous).

L’hémisphère gauche a donc un rôle plus important que le droit pour la motricité. S’il y a plus de droitiers, c’est probablement parce que le cerveau gauche est dominant. En quelque sorte, on est droitier de la main et gaucher du cerveau.

Alors pourquoi cette latéralisation ? On peut penser qu’il y a une origine génétique (c’est-à-dire lié à nos gènes qui nous fabriquent) à cela. En effet quand les deux parents sont droitiers, la proportion d’enfants gauchers est alors faible (environ 9 %), quand un des deux parents est gaucher, alors la proportion est plus forte (entre 16 et 20 %), et encore plus forte (environ 27 %) si les deux parents sont gauchers.

Mais cela n’explique pas tout, et d’autres hypothèses existent. Certains pensent que l’environnement dans lequel l’enfant grandit influence aussi le fait d’être gaucher ou droitier. Dans certaines sociétés notamment du début du XXe siècle au Japon, le fait d’être gaucher était mal vu, alors à l’école on obligeait très tôt les enfants à écrire de la main droite. Cette obligation fait que le nombre de gauchers pour l’écriture était encore plus faible dans ces populations (pour certaines 1 % !). Quand la pression a diminué et que l’on a permis aux enfants d’utiliser leur main gauche pour écrire, alors la proportion de gauchers pour l’écriture est remontée à 8-10 %.

Pour d’autres, le fait d’être gaucher ou droitier est lié à la position du fœtus dans le ventre de la maman notamment en fonction de la position de sa tête. Encore pour d’autres chercheurs c’est le taux d’hormone (notamment la testostérone) pendant la vie fœtale qui influence la maturation du cerveau et renforce le rôle du cerveau gauche et donc de la main droite (hypothèse de Geschwind).

Il est probable que l’explication de la fréquence des droitiers est multiple. Il existe une prédisposition génétique qui est renforcée et influencée par l’environnement pendant la vie fœtale, mais aussi pendant l’enfance. Il existe probablement aussi d’autres facteurs encore inconnus. Il est donc difficile de répondre à ta question sur l’origine de la latéralité.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 117,100 academics and researchers from 3,789 institutions.

Register now