Menu Close

Comment les enfants se laissent impressionner (à tort) par leurs amis narcissiques

Le narcissisme est un trait de personnalité qui se caractérise par un sentiment exagéré de son importance et de ses droits. Shutterstock

Nous vivons une époque où le leadership se fonde de plus en plus sur le narcissisme. Partout dans le monde, nous assistons à l’ascension et à la chute de ces dirigeants qu’on peut qualifier de narcissiques – ils ont une vision grandiose d’eux-mêmes, ils pensent que les lois et les règlements ne s’appliquent pas à eux et désirent le respect et l’admiration de leurs disciples.

Ce type de leadership pourrait-il avoir des racines dans l’enfance ? En tant que psychologues, mes collègues et moi avons mené un travail de recherche sur la question.

Le narcissisme est un trait de personnalité qui se caractérise par un sentiment exagéré de son importance et de ses droits. Nos recherches montrent qu’il se développe durant l’enfance. Dès l’âge de 7 ans, il existe des différences nettes entre les enfants en la matière. Les enfants narcissiques sont plus susceptibles de faire des déclarations comme « Je suis une personne très spéciale », « Les enfants comme moi méritent quelque chose de plus » ou « Je suis un très bon exemple à suivre pour les autres enfants ».

A l’âge adulte, les narcissiques apparaissent souvent en position de leaders dans les groupes. Ils captivent les autres par leur charme, leur audace et leur confiance en soi inébranlable.

Les enfants passant la plupart de leur temps libre en groupes, dans le cadre scolaire, nous nous sommes demandé si les enfants narcissiques pouvaient être considérés comme des leaders par leurs pairs. Ils pourraient en quelque sorte être les Premiers ministres de la cour de récréation.

Pour notre étude, nous avons recruté un échantillon de 332 enfants âgés de 7 ans à 14 ans. Nous avons évalué le niveau de narcissisme de chacun et avons demandé aux enfants d’écrire les noms de leurs camarades de classe qu’ils percevaient comme de « vrais leaders ». Nous leur avons expliqué que le leader est « quelqu’un qui décide ce que fait le groupe, son patron, d’une certaine façon ».

Les enfants narcissiques ont souvent été désignés ainsi par leurs pairs. Cette association entre narcissisme et leadership est si constante qu’elle apparaît dans 96 % des classes dans lesquelles nous avons enquêté.

Cerner les compétences

Nous savons donc maintenant que les enfants narcissiques sont bel et bien vus, en général, comme des leaders par leur entourage. Mais excellent-ils vraiment dans ce rôle ?

Pour répondre à cette question, nous avons invité les enfants à s’investir dans un travail de groupe. Ils ont formé un comité de trois personnes pour sélectionner le meilleur policier parmi plusieurs candidats. Ils ont reçu une description détaillée de chaque postulant, avec l’indication de traits de caractère comme « aime aider les autres », « est bon en karaté » ou « a peur du noir ».

La mission était conçue de sorte que les enfants ne puissent identifier le meilleur candidat que s’ils partageaient leurs informations avec les autres. La collaboration était décisive.

Nous avons désigné au hasard un enfant pour qu’il joue le rôle de chef. Assis en bout de table, il était chargé de guider la discussion du groupe et de prendre la décision finale.

Bien qu’ils aient une vision positive de leurs propres capacités de leadership, les enfants narcissiques n’ont pas excellé en la matière. Par rapport aux autres, ils n’ont pas su mieux gérer le groupe ni le conduire à de meilleures performances. Leurs résultats se situent parfaitement dans la moyenne.

Dépasser les apparences

S’ils ne se démarquent pas par leurs compétences de ce côté-là, alors pourquoi leurs camarades de classe continuent-ils à les considérer comme de vrais leaders ? Tout comme les adultes, les enfants sont capables de prendre les grandes paroles des personnes narcissiques au pied de la lettre. En effet, les gens ont souvent du mal à dépasser la façade narcissique, confondant ainsi confiance en soi et compétence.

Voilà qui pourrait nous aider à comprendre pourquoi les gens peuvent être conduits à choisir des personnalités narcissiques pour les diriger, mais cela ne veut pas dire que l’on peut comparer les adultes narcissiques à des enfants. Il est inquiétant que l’ancien président américain Donald Trump ait été, à différents moments, décrit comme un « bambin en chef », « un petit garçon vantard et instable » ou « un enfant gâté de 5 ans qui fait une crise de colère ». Non seulement c’est injuste pour les enfants mais cela tend aussi à légitimer le comportement de M.Trump dans l’exercice de ses fonctions : un adulte peut être considéré comme responsable d’incitation à la violence et d’atteinte à la démocratie, ce qui n’est pas le cas d’un jeune enfant.

En 1931, Freud écrivait que les narcissiques « s’imposent aux autres en tant que ‘personnalités’ » et sont bien adaptés pour « prendre un rôle de leaders ». Notre travail montre cependant que, s’ils excellent à impressionner leur entourage, ils ne se distinguent pas par leur capacité à manager les autres. D’ailleurs, en tant que société, nous devrions faire plus attention à sélectionner nos dirigeants sur leurs compétences plutôt que sur leur assurance.

This article was originally published in English

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 122,400 academics and researchers from 3,927 institutions.

Register now