Mines Saint-Etienne – Institut Mines-Télécom

Mines Saint-Étienne est une école d'ingénieurs sélective, associant, au meilleur niveau, formation, recherche et industrie, ouverte sur le monde et qui se compare aux meilleures sur ses champs spécifiques de discipline : ingénierie et technologie.

Créée par décret royal en 1816, l'École est rattachée à l’Institut Mines-Télécom (IMT) sous tutelle du ministère de l’industrie. Elle figure parmi les plus prestigieuses écoles d’ingénieurs de France, dans le peloton de tête des écoles d’ingénieurs généralistes.

Dédiée à la formation d’ingénieurs de haut niveau et à la recherche orientée industrie, sa mission est d’accompagner le développement de ses étudiants et des entreprises au travers d’une large gamme de cursus et de domaines de recherche. L'École des Mines de Saint-Étienne affiche des principes de fonctionnement structurants « EMSE : Exceller, Manager, Satisfaire, Entreprendre » dans ses six domaines d'excellence : procédés et énergie, matériaux, génie industriel, environnement, microélectronique, santé, tout en relevant les défis de la transversalité et de la complexité.

L'école est implantée sur 2 campus. L'un à Saint-Étienne, est composé du site historique cours Fauriel, de l'Espace Fauriel et du Campus santé innovation. L'autre à Gardanne sur le campus Georges Charpak Provence.

L'École accueille 1700 étudiants (dont 290 à Gardanne) et reste fidèle à sa tradition d'accueillir tous les talents quelles que soient leurs origines sociales ou géographiques : 27 % des élèves sont boursiers et parmi les élèves-ingénieurs, 26% sont étrangers. L'École délivre 6 diplômes d'ingénieurs, 2 sous statut étudiants et 4 par alternance en partenariat stratégique avec l'ISTP, 16 masters dont 7 en langue anglaise et 2 mastères spécialisés. Mines Saint-Étienne est en outre accréditée, dans le cadre de l'Université de Lyon, à délivrer le doctorat dans une dizaine de spécialités.

Les domaines d'excellence scientifique de l'École, construits sur une tradition d'interdisciplinarité, sont diversifiés. Ils associent, aux socles traditionnels des Écoles des Mines - matériaux et mécaniques, procédés et énergie - de nouveaux champs tels que la performance industrielle, le design et la création industrielle, la microélectronique et l'ingénierie de la santé. 17 départements répartis sur 5 centres de formations et de recherche sont pleinement intégrés aux territoires d'implantation de ses campus et participe à la politique de site dans le cadre de projets. Elle évolue dans un contexte international très développé et participe à de nombreux échanges et partenariats universitaires et industriels sur les différents continents.

Spécificité rare pour être soulignée, l'École détient le seul Centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) adossé à une grande école : La Rotonde. Il construit des programmes d'actions en faveur de la découverte et de l'appropriation des sciences, qu'elles soient techniques, industrielles ou sociales, par la société.

En savoir plus : http://www.mines-stetienne.fr/

Mines Saint-Etienne est une école de l'IMT : http://theconversation.com/institutions/institut-mines-telecom-imt-2183

Links

Displaying all articles

Doctorants, lors de la conférence : « Recherche : défis et aventures » le 14 décembre 2015. Menesr/XR Pictures

Doctorat CIFRE : un pont entre la recherche et le monde économique

Depuis 30 ans, les CIFRE permettent à des doctorants d’effectuer leur recherche au sein d’entreprises. Tour d’horizon d’un dispositif original gagnant-gagnant qui voit sa notoriété croître.

Research and Expert Database

Authors

More Authors