Menu Close

La preuve par trois : Paris–Londres, il n’y a pas match !

Londres et Paris ne seraient certainement pas devenues aussi puissantes sans l'Eurostar et le tunnel sous la Manche qui permettent de nombreux échanges. Crédit SHAUN CURRY / AFP

La preuve par trois : les experts de The Conversation déclinent 3 aspects d’une question d’actualité en 3 épisodes à écouter, à la suite ou séparément ! Dans cette série, François Lévêque, professeur d’économie à Mines ParisTech (Université PSL) détaille les principaux enjeux de la compétition entre les métropoles Paris et Londres. Vous comprendrez notamment comment Londres capitalise sur son rayonnement international et tire principalement sa richesse de ressources extérieures, puis en quoi la lourdeur administrative de Paris nuit à sa productivité et enfin pourquoi classer les villes à l’échelle mondiale n’est pas chose aisée !


L’« Effet Wimbledon » au cœur du dynamisme de Londres

La vitalité économique londonienne repose sur les investissements qui viennent du monde entier, tandis que celle de Paris dépend avant tout de ses propres ressources. Alison Young/Shutterstock

Peu importe d’avoir des champions locaux, puisque les meilleurs joueurs du monde viennent participer au tournoi. C’est l’effet Wimbledon sur lequel la capitale britannique a construit ses succès.

Listen on Apple Podcasts

Paris plombée par les lourdeurs administratives dans la compétition entre métropoles

Selon une étude, un doublement du nombre de municipalités dans une zone géographique entraîne une baisse de 6 % de la productivité. Augustin Lazaroiu/Shutterstock

Métropole du Grand Paris, région Ile-de-France, communes, départements… Le millefeuille administratif entrave le dynamisme économique de la capitale française face à Londres.

Listen on Apple Podcasts

Méfiez-vous des classements des villes !

Les différents indicateurs placent généralement Paris quelques places derrière Londres. Mais méfiance…. Khongtham/Shutterstock

Les avantages de taille et de localisation sont le résultat de l’accumulation d’investissements passés sur des décennies et souvent des siècles en particulier dans les infrastructures. Du coup, les classements ne bougent pas beaucoup. Rien de bien neuf dans la hiérarchie à part l’arrivée des métropoles asiatiques.

Listen on Apple Podcasts

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 114,900 academics and researchers from 3,735 institutions.

Register now