Menu Close

Les podcasts « Moi, président·e » : Les 12 règles pour entrer à l’Élysée (et y rester)

Élysée, 2021. JC Coutances, Author provided (no reuse)

Quels sont les secrets qui permettent de décrocher la fonction suprême de président de la République en France ? Chercheurs et chercheuses, politologues, historiens, sociologues dévoilent en douze « règles » les codes indispensables pour obtenir ce poste très particulier. Au micro de Clea Chakraverty et de Fabrice Rousselot.

Une du magazine Gala mettant en scène le couple Macron. shutterstock/Hadrian

Règle n°1, la jouer people

Un bon candidat ou une bonne candidate, peut-il se passer de la presse people ? Un « président normal » peut-il susciter l’intérêt des électeurs ? Faut-il se plier aux règles des tabloïds ? Cette mise en scène est-elle un phénomène nouveau ? Plus généralement, comment utiliser la presse people à son avantage ?

Un manifestant portant un masque d'Emmanuel Macron grimé en Jules César. Shutterstock/Gerard Bottino

Règle n°2, hyper-président·e tout le temps

il est tentant pour le candidat fraîchement élu de prendre les décisions seul, loin de l’idéal démocratique. Une notion a même vu le jour pour illustrer ce phénomène : l’hyper-président.

Jean-Luc Mélenchon au pupitre de l'Assemblée nationale. David Nivière/AFP

Règle n°3, manier la rhétorique

Pour faire campagne il s'agit avant tout de savoir s'exprimer. Dès lors, la rhétorique devient une compétence primordiale pour tout candidat. Mais qu'est-ce que c'est au juste la rhétorique ? Comment devient-on éloquent ?

Jacques Chirac au salon de l'agriculture en 2007. Patrick Kovarik/AFP

Règle n°4, se plier aux rituels

Une campagne présidentielle cela se pense et cela se prépare. Il faut mobiliser, créer du lien avoir le bon tempo, mobiliser des pratiques et des actions qui se répètent.

Agnès Buzyn Ministre des Solidarités et de la Santé de France au début de la pandémie de Covid-19. Lucas Barioulet/AFP

Règle n°5, surfer sur la crise

Pour de nombreuses femmes et hommes politiques, montrer sa capacité a gérer la crise, à rassurer, à gouverner, est devenu un argument central.

Entre président et ex-président, comment jouer sur les clivages et s'approprier les idées des autres ? Christian Hartmann/AFP

Règle n°6, dépasser les clivages

Il est assez rare que la politique fasse appel à la géométrie. Et pourtant s’il est un thème qui a fait son petit bonhomme de chemin dans les appareils politiques depuis quelques années c’est le terme triangulation. Que signifie ce concept barbare ?

René Ribière (à gauche) avait demandé réparation par les armes à la suite d’un différend survenu à l’Assemblée nationale au cours duquel Gaston Defferre (au centre), l’ayant traité d’« abruti », avait refusé de lui présenter des excuses. AFP

Règle n°7, l’art de l’injure

Femmes et hommes politiques le savent, leur éthique, leur savoir-être, leurs manières comptent beaucoup. Mais il arrive aussi parfois que dans des contextes de stress – surtout lors des campagnes électorales – les insultes fusent.

Philippe Poutou durant le débat du premier tour de la présidentielle de 2017. Il a notamment marqué les esprits par sa tenue, seul a ne pas être en costume. Lionel Bonaventure/AFP

Règle n°8, bien dans son habit

L’habit peut-il faire un président ou une présidente de la République ? La question peut sembler saugrenue mais pas tant que ça. Le vêtement a pris une place toute particulière dans le paysage politique.

Audrey Bourolleau en 2018 aux côtés d'Emmanuel Macron. Après avoir été déléguée générale du lobby Vin et société, sa nomination en tant que conseillère agriculture, pêche, forêt et développement rural auprès du président a fait polémique. Ludovic Marin/AFP

Règle n°9, lobbys à tout prix

Être candidat·e à la présidence de la République c'est avant tout écouter les citoyens, mais c'est aussi négocier adroitement pour naviguer entre les différents groupes d'intérêt qui font parfois pression sur le politique.

Les deux partis de gouvernement historique, le Parti Socialiste et Les Républicains ont désigné une femme pour les représenter. Lionel Bonaventure/AFP

Règle n°10, sortir du sexisme

Une présidente de la République française ? A priori on ne devrait même pas se poser la question. Pourtant, la réalité est implacable. Aucune femme n’a encore pris ses fonctions à l’Élysée.

François Mitterrand a longtemps gardé le secret sur sa maladie, un cancer, qu'il a choisi de dévoiler au moment qu'il jugeait lui opportun (ici en 1981). AFP

Règle n°11, garder le secret

Nombreux sont les candidats qui jouent la carte de la transparence en campagne. Néanmoins leurs actes et leurs secrets ne résistent pas toujours à l'enquête, surtout une fois qu'ils sont arrivés au pouvoir.


Règle n°12, l'ego, l'ego, l'ego

Devenir président ou présidente de la République n'est pas donné à tout le monde et nécessite clairement une détermination sans failles et une image de soi des plus positives. Un ego que nombre d'experts décrivent comme démesuré et que l'on retrouve assez régulièrement dans le monde politique.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 146,300 academics and researchers from 4,373 institutions.

Register now