Menu Close

Podcast : Au Japon, une génération Z économe

La génération Z représente 14 % de la population japonaise, un taux parmi les plus faibles au monde. Charly Triballeau / AFP

Le Japon est une des nations où les salariés sont les moins heureux au travail. Une partie de la nouvelle génération cherche aujourd’hui à se défaire de cette soumission à l’entreprise et de cette idée d’une vie entièrement dédiée au travail.

De plus, dans la culture japonaise, la famille est probablement l’élément le plus important dans l’éducation. Or, on voit de plus en plus de mères japonaises qui ont la volonté de s’émanciper de l’image traditionnelle de la femme japonaise, du statut de la femme d’intérieur, pour se projeter dans l’image de la future femme active.


Élodie Gentina, professeur en marketing à l’IÉSEG School of Management, a coordonné la rédaction de l’ouvrage collectif « The New Generation Z in Asia : Dynamics, Differences, Digitalization » (Éditions Emerald) publié le 23 octobre 2020.


La preuve par trois : les experts de The Conversation déclinent 3 aspects d’une question d’actualité en 3 épisodes à écouter, à la suite ou séparément ! Dans cette série, Élodie Gentina, professeur à l’IÉSEG School of Management, décrit les différentes générations Z dans trois pays d’Asie : le Japon, qui fait l’objet de ce premier épisode, la Chine et l’Inde.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 117,200 academics and researchers from 3,789 institutions.

Register now