Doctorante, littérature comparée, Maison de la Recherche, Université Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités

Depuis son premier roman « Le Boucher » (Seuil, 1988), Alina Reyes a publié une trentaine de livres, essentiellement des romans, mais aussi des essais, des textes de poésie et de théâtre, dont beaucoup sont traduits en plusieurs langues. Son travail porte sur les rapports du corps et de l’esprit, et dessine à travers eux la quête d’une libération politique et totale de l’être.

Après avoir traduit et commenté des textes de la Bible et du Coran dans son premier livre autoédité (« Voyage, manifeste du nouveau monde », alinareyes.net, 2013), elle s’est inscrite en septembre 2015 à la Sorbonne 4, où dans le cadre de la Maison de la Recherche, elle prépare une thèse de littérature comparée sous la direction de Jean-Yves Masson. Envisager la critique littéraire non pas seulement comme critique des textes, mais comme critique du monde par les textes est l’un de ses objectifs.

Experience

  • –present
    Doctorante, littérature comparée, Maison de la Recherche, Université Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités