Carolina Kobelinsky

Chargée de recherches, anthropologue, CNRS-LESC, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières

Après avoir travaillé sur le traitement des demandeurs d’asile en France, à partir d’une ethnographie de l’attente au sein des centres d’accueil et d’une étude des pratiques de jugement à la Cour nationale du droit d’asile, sa recherche actuelle porte sur les morts aux frontières de l’Europe. Elle interroge le devenir de ces morts « étrangers », bien souvent « inconnus », de même que les imaginaires de la mort de celles et ceux qui traversent les frontières. À partir d’une démarche ethnographique, Carolina Kobelinsky étudie la gestion des corps retrouvés aux frontières sud de l'Europe (Espagne, Italie) et elle explore les récits autour de la mort aux frontières auprès de migrant.e.s préparant/ayant réussi la traversée. Ce faisant, il s’agit de proposer une réflexion sur la violence du régime contemporain des frontières et de repenser le sens de la migration lorsqu’elle se fait au risque de la mort.

Experience

  • –present
    Chargée de recherches, anthropologue, CNRS-LESC, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières