Menu Close
Chercheur en géographie, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Docteur en géographie de l’université de Paris-Sorbonne, j’ai travaillé comme enseignant-chercheur pour plusieurs universités françaises (université de Paris-Sorbonne, INALCO) et nord-américaines (post-doctorat à l’UQÀM au Canada et Visiting Scholar à Cornell University aux États-Unis). Je suis actuellement chercheur au Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS/UQÀM) et membre du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CNRS-EHESS).

Mes recherches portent sur l’articulation entre migrations, identités et inscriptions spatiales pour étudier les formes de l’intégration des populations tamoules. Je travaille sur des thématiques chères aux géographes (migrations, politiques urbaines, diasporas, ethnoterritoires, citadinités, transnationalité, etc.) afin d’avoir une meilleure compréhension des dynamiques sociales, politiques et spatiales dans mes différents terrains d’étude (Jaffna, Colombo, Singapour, Kuala Lumpur, Paris et Montréal). J’ai été amené à évaluer l’intégration des populations tamoules dans différents contextes urbains (ville en guerre, quartiers informels en cours d’éradication, Little India, nationalisme à longue distance, etc.) et à différentes échelles (quartier, ville, pays, transnationale). Cela m’a notamment permis d’analyser le rôle des luttes intra et intercommunautaires, des conflits interethniques, ainsi que les conflits avec les autorités dans la distribution géographique, la citadinité et l’intégration des Tamouls.

En tant que spécialiste, je suis souvent sollicité par des institutions publiques (ambassade de France, Mairie de Paris, OFPRA, musée national de l’Histoire de l’Immigration) et les médias (RFI, France Culture, France 24, Figaro, L’Humanité, RTS, Radio Vatican) pour des éclairages sur la situation géopolitique à Sri Lanka, sur les conséquences du conflit pour les populations civiles, les migrations sud asiatiques ou encore la diaspora tamoule. Je suis l’auteur ou coauteur de plusieurs livres et articles sur les Tamouls à Sri Lanka, en Malaisie, à Singapour et en France.

Depuis 2015, j’ai aussi mis mes compétences de chercheur au service de la Croix-Rouge française, d’Action Contre la Faim et du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en conduisant des études de recherche sur les causes de la malnutrition dans la région du Guidimakha en Mauritanie, dans le Kaarta au Mali, dans deux camps de réfugiés sud soudanais en Éthiopie et dans la région au Tchad.

Experience

  • 2016–present
    Chercheur, Centre d'Etudes et de Recherche sur l'Inde l'Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) de l'Université du Québec à Montréal
  • –present
    Post-doctorant, Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS) de l'UMR8564 (EHESS/CNRS)
  • 2020–2020
    Visiting Scholar, Department of Asian Studies, South Asian Program, Cornell University
  • 2014–2016
    Post-doctorant, Centre d'Etudes et de Recherche sur l'Inde l'Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) de l'Université du Québec à Montréal
  • 2007–2013
    Doctorant en géographie, Université Paris-Sorbonne, Laboratoire Espaces Nature et Cultures

Education

  • 2013 
    Université Paris-Sorbonne, Docteur en Géographie